Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Ath en Transition
  • : Et si notre réponse au pic du pétrole, aux changements climatiques et aux crises économiques ressemblait plus à une fête qu'à une marche de protestation ?
  • Contact

logo-transition-network.gifAth en Transition fait partie du Transition Network, avec plus de 1100 villes et territoires dans le monde. C'est une progression extraordinaire que le mouvement citoyen et mondial de la transition connaît depuis la fin 2006.

Le mouvement se structure maintenant aussi chez nous avec le Réseau Transition Wallonie - Bruxelles.

Agenda

25 janvier 2012 3 25 /01 /janvier /2012 10:40

hln.jpgIl est désormais acquis que la transition vers une ère où le pétrole sera rare et onéreux devra passer par une consommation plus sobre de biens fabriqués localement ou autoproduits. Mobilité, chauffage des bâtiments, alimentation, … sont les premiers postes auxquels nous pensons spontanément. Par contre, le placard dans lequel nous rangeons nos produits d’entretien ménager attirera, à coup sûr, beaucoup moins notre attention.

 

Et pourtant, ces derniers peuvent aisément être fabriqués à base d’ingrédients naturels, respectueux, et de l’environnement, et de notre santé tout en étant peu onéreux. Coluche nous ventait sarcastiquement les vertus de cette poudre à lessiver qui lavait « plus blanc que blanc »… Pas loin de 30 années se sont écoulées et « on » tente toujours de nous faire croire que de mystérieuses molécules parviennent à rendre encore plus propre un linge pourtant déjà « plus blanc que blanc ». Personne n’est dupe, bien sûr. Mais tout le monde achète ces produits soit disant de plus en plus efficaces alors que la formule de base n’a pour ainsi dire pas changé depuis des lustres. Ah, la magie (blanche ?) de la publicité, fille du sacro-saint marketing…

 

 

Franchement, est-ce que notre linge est réellement plus propre que celui de nos grand-mères ? Non, bien sûr.

 

Alors, pour commencer, jetez 3 poignées de savon de Marseille et +/-150gr de cristaux de soude (pas utile si vous utilisez de l’eau de pluie) dans le tambour de votre machine à laver avant de le remplir de linge. Dans le bac à lessive, versez 2 à 3 cuillères à soupe de bicarbonate de soude pour le linge de couleur. Pour le blanc, utilisez plutôt, en même quantité, du percarbonate de soude. Pour remplacer l’adoucissant, 1 cuillère à soupe de vinaigre et quelques gouttes d’huile essentielle (de tea tree, par exemple) feront l’affaire. Placez ensuite votre linge ainsi que 5 vieilles balles de tennis pour brasser et battre le linge et c’est parti ! Voilà pour la recette de base du produit lessiviel dont les quantités pourront être adaptées, en fonction de la dureté de l’eau et du niveau de salissure du linge. Petit bémol toutefois, en cas de tâches difficiles, il y a lieu d’appliquer au préalable, au cas par cas, un traitement spécifique comme, par exemple, de l’alcool dénaturé à 70° pour les tâches de rouge à lèvre.

 

Et ce substitut lessiviel n’est qu’un exemple parmi tant d’autres, des produits ménagers qu’il est nous est loisible de fabriquer nous même et très facilement avec des ingrédients que l’on trouve couramment en droguerie (et même en grande surface).

 

Si le cœur vous en dit, retrouvez de plus amples informations sur l’autoproduction de produits d’entretien via l’excellent document « Le Grand Ménage : Recettes écologiques et économiques pour l’entretien de la maison » téléchargeable gratuitement sur le site http://raffa.grandmenage.info/

 

Bon nettoyage !

Laurent DELVAUX

Partager cet article

Repost 0

commentaires