Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Ath en Transition
  • : Et si notre réponse au pic du pétrole, aux changements climatiques et aux crises économiques ressemblait plus à une fête qu'à une marche de protestation ?
  • Contact

logo-transition-network.gifAth en Transition fait partie du Transition Network, avec plus de 1100 villes et territoires dans le monde. C'est une progression extraordinaire que le mouvement citoyen et mondial de la transition connaît depuis la fin 2006.

Le mouvement se structure maintenant aussi chez nous avec le Réseau Transition Wallonie - Bruxelles.

Agenda

7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 17:37

statbel.JPG

La Direction générale Statistique et information économique a publié le 3 mars 2011 l'information suivante :

 

"En 2009, notre pays a produit 91.222 GWh d’électricité, soit une hausse de 7% par rapport à l’année précédente.

  •  
    • Les centrales nucléaires en ont généré un peu plus de la moitié (51,8%). Vingt ans plus tôt, leur part s’élevait encore à 60,2%.  
    • La production a surtout augmenté dans les centrales à combustibles fossiles. En 2009, 44,9% de notre production d’électricité provenait des combustibles classiques, le gaz, le charbon et le pétrole, contre seulement 38,5% en 1990.
    • L'énergie hydraulique arrive en troisième position et assure 1,9% de notre production d’électricité (pour seulement 1,3% en 1990). 
    •  L’énergie verte a elle aussi progressé. En un an, les panneaux photovoltaïques ont produit quatre fois plus d’électricité. La quantité d’électricité issue des éoliennes s’est accrue de plus de la moitié (+ 56%).
       

Les hausses de production d'énergie verte peuvent sembler spectaculaires mais il faut garder à l’esprit que l’électricité photovoltaïque et l’énergie éolienne réunies ne représentent encore que 1,3% de notre production totale d’électricité."

 

production d'électricité en résuméComme le montre ce tableau résumé publié par La Direction générale Statistique et information économique dans sa newsletter du 3 mars 2011, la part de production des énergies renouvelables reste très faible en Belgique.

 

Quand on sait que la production a surtout augmenté dans les centrales à combustible fossiles, on est en droit de se demander ce que font les autorités alors que ces mêmes énergies fossiles, ainsi que l'uranium, sont des ressources limitées qui deviendrons très rare ou seront épuisées dans le courant de ce siècle. Comment pourrons-nous nous fournir en électricité à un prix abordable lorsque ces sources d'énergie seront devenues rares si presque rien n'est fait dès aujourd'hui pour que notre économie puisse s'en passer ? Comment notre population pourra-t-elle s'en sortir si rien n'est fait ?

 

On comprend également mieux pourquoi certains fournisseurs d'énergie verte bien connus mentent aux citoyens en leur vendant de l'électricité renouvelable, qui en fait ne l'est pas vraiment...

 

Une autre question que l'on est en droit de se poser en voyant que la production a encore augmenté cette année, et surtout à partir d'énergies fossiles, c'est la question de la justice climatique. Avons-nous, en Belgique,  le droit de continuer à émettre encore plus de gaz à effets de serre qui vont empirer les effets des changements climatiques, qui sont surtout ressentis dans d'autres régions du globe où l'on émet beaucoup moins de CO2 ?

 

Il est grand temps d'envisager l'avenir à partir d'un plan de diminution de la consommation d'énergie couplé avec une diminution des émissions de CO2 et une augmentation de la résilience locale. C'est cela que le mouvement des villes en transition veut promouvoir à partir du niveau local.

Plus d'informations sur la production brute d'électricité en Belgique

Production-brute-d-electricite-statbel-copie-1.JPG

 

production brute d'électricité Tableau statbel

 

--

 

J.D. 

 

Pour en savoir plus sur l'énergie et la Transition


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires