Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Ath en Transition
  • : Et si notre réponse au pic du pétrole, aux changements climatiques et aux crises économiques ressemblait plus à une fête qu'à une marche de protestation ?
  • Contact

logo-transition-network.gifAth en Transition fait partie du Transition Network, avec plus de 1100 villes et territoires dans le monde. C'est une progression extraordinaire que le mouvement citoyen et mondial de la transition connaît depuis la fin 2006.

Le mouvement se structure maintenant aussi chez nous avec le Réseau Transition Wallonie - Bruxelles.

Agenda

12 juin 2011 7 12 /06 /juin /2011 18:42

Jeremy_Rifkin_2009_by_Stephan_Rohl.jpgJeremy Rifkin est un économiste et auteur américain. C'est un spécialiste de prospective économique et scientifique, il préside un groupe de 120 entreprises parmi les plus importantes au monde, dans des domaines aussi divers que l'informatique, la construction, l'énergie, le transport...

 

Il est notamment l'auteur de 17 bestseller au sujet de l'impact des changements scientifiques et technologiques sur l'économie, la main-d'œuvre, la société et l'environnement. Il est également fondateur et président de la Fondation pour les tendances économiques (Foundation on Economic Trends ou FOET) basée à Washington.

 

Dans la vidéo qui suit, il expose les raisons commerciales pour lesquelles l'énergie nucléaire n'a plus d'avenir.

Par exemple, selon lui, le nucléaire ne subsistera pas et sera remplacé car chacun produira chez soi à l'aide du solaire, de l'éolien ou du géothermique, l'énergie nécessaire à la vie quotidienne et à la mobilité personnelle. On la transformera en hydrogène chez soi pour stocker l'énergie. Si Jeremy Rifkin voit juste, des circuits d'énergie parallèle devraient se mettre en place au niveau local. Il s'agit donc d'une relocalisation de la production énergétique, qui est une des pistes de travail choisies par les initiatives de transition.

 


 

Remarque : il y a quelques approximations dans la traduction qui apparaît en sous-titrage :

  • à 1:26 JR dit: "to have a minimum impact to climate change - which is the RATIONALE for the renaissance of this industry...", rationale = "the fundamental reason or reasons serving to account for something". Donc "afin d'avoir un minimum d'impact sur le changement climatique - ce qui est la logique invoquée pour la renaissance de cette industrie...";
  • à 1:03 : politicians haven't caught up = les hommes politiques n'ont pas encore compris (et non "se faire avoir") ;
  • à 1:28 : which is the rationale for the renaissance of this industry = ce qui est le raisonnement derrière le renouveau du secteur (et non le contre-sens "ce qui est irrationnel") ;
  • à 2:32 : it's disgraceful = c'est honteux (et non "ça dérange") ;
  • à 4:14 : in thirty, fourty years = dans 30-40 ans (et non "dans 34 ans" :P)

Les cinq raisons que Jeremy Rifkin donne dans la vidéo pour expliciter son affirmation :

1) « Il y a actuellement 443 centrales nucléaires sur la planète qui fournissent 6% de l'énergie totale. Pour avoir une influence sur le réchauffement climatique, -argument dont se servent les nucléocrates-, il faudrait que le nucléaire produise 20% de l'énergie mondiale, soit un parc de 1500 centrales nucléaires dans les 25 ans à venir. Irrationnel ! En effet, l'Agence internationale de l'énergie atomique estime que nous allons vers un déficit majeur en uranium vers 2025/2030 pour les 443 centrales actuelles. De plus, la raréfaction de l'uranium va faire exploser ses cours. »

2) « Le problème des fuites de  Fukushima est venu des barres nucléaires exposées, pas des réacteurs, ni des cœurs des réacteurs ». Ce qui veut dire que 443 Fukushima sont possibles sur la planète, car dans toutes les centrales, les barres sont exposées.

3) la question des déchets : l'industrie nucléaire a plus de 60 ans et elle ne sait toujours pas traiter les déchets qu'elle produit. Dans mon pays -les USA- dit le président de la FOET, nous avons investi 8 milliards de dollars en 18 ans pour creuser une voûte dans la montagne Yucca. Aucun déchet nucléaire n’a pu y être stocké pour 10.000 ans comme promis, car il y a eu des problèmes graves à cause du mouvement des plaques tectoniques ».

4) « La France a créé une nouvelle génération d'énergie pour les centrales nucléaires : le plutonium par recyclage de l'uranium. La France entend-elle assurer la dissémination du plutonium partout sur la planète, dans un monde si peu sûr ? »


5) Les Français doivent savoir, dit-il, que 40% de toute l'eau potable consommée dans toute la France est utilisée pour refroidir les réacteurs nucléaires. Quand cette eau est rejetée, elle est chaude et déshydrate les écosystèmes.

 

Mais Jeremy Rifkin est confiant dans la capacité de résistance et de réaction de l'individu face aux monopoles de toute nature, à commencer par ceux de l'énergie et du nucléaire. « Des millions de petits sont plus forts qu'un gros monopoliste », dit-il. Les exemples de l'Allemagne ou de la Suisse constituent un précieux encouragement à cet égard.

 

Pour en savoir plus sur l'énergie et la Transition

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires