Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Ath en Transition
  • : Et si notre réponse au pic du pétrole, aux changements climatiques et aux crises économiques ressemblait plus à une fête qu'à une marche de protestation ?
  • Contact

logo-transition-network.gifAth en Transition fait partie du Transition Network, avec plus de 1100 villes et territoires dans le monde. C'est une progression extraordinaire que le mouvement citoyen et mondial de la transition connaît depuis la fin 2006.

Le mouvement se structure maintenant aussi chez nous avec le Réseau Transition Wallonie - Bruxelles.

Agenda

3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 22:55

Liberty17_0402-ret-layout-copie-1.jpgLa locale des Collines de Nature & Progrès organise une conférence sur les éoliennes citoyennes ce jeudi 7 avril à Ath.

Conférence/débat à 20h00 à la Maison Culturelle de Ath, salle l’écran, rue du gouvernement
Les éoliennes citoyennes, par Jean-François Mitch.
Entrée gratuite.
Jean-Paul Jorion au 068/28 57 73 ou jorionjeanpaul@skynet.be.

La relocalisation de la production d'énergie est un des objectifs des projets de villes en Transition

Les initiatives de Transition sont nées du constat que les énergies fossiles (pétrole, gaz, charbon) sont des ressources limitées et que le pétrole et le gaz vont bientôt manquer (le pic du pétrole aurait été dépassé en 2006). Les prix vont donc monter et ces ressources vont se faire plus rare. Quand on observe la dépendance extrème de nos sociétés à ces ressources, on se rend compte qu'il est nécessaire de se préparer à la sortie de la dépendance aux énergies fossiles.

 

L'utilisation des sources d'énergie fossiles représentent environ 75% des sources d'énergies utilisées par l'homme. Par comparaison, le nucléaire qui pollue également beaucoup ne représente que 5 à 10% de l'énergie produite et serait donc beaucoup plus facilement remplaçable. Les sources d'énergie fossiles, très majoritaires, sont les principales causes du réchauffement climatique global. S'en passer aura donc un impact positif sur le climat. Si on prend aussi en considération le fait que la croissance économique dépend de la disponibilité de pétrole bon marché, on aura compris que la société de croissance telle que nous la connaissons vit peut-être ses dernières années.

 

Nous vivons donc une époque qui a un grand potentiel de changement. L'enjeu énergétique est un des plus importants de notre temps, et il faut le considérer en lien avec l'enjeu climatique et l'enjeu économique pour choisir des solutions appropriées. Face à ces changements et à ce futur encore incertain, il serait inconscient de laisser les grands groupes multinationnaux choisir la voie à suivre. Ils choisiraient la voie de leur profit (ils l'ont toujours fait) et non celle de l'intérêt général.

 

C'est en ce sens que cette conférence est particulièrement intéressante. Une relocalisation de la production énergétique dans le cadre de projets citoyens aura notamment l'avantage de donner la maîtrise des enjeux, des coûts et des bénéfices aux citoyens eux-même (qu'il s'agisse de projets éoliens, de biomasse, de photovoltaïque...). Bernard Delville nous le rappelait récemment. Il s'agit de cet ingénieur qui s'est approprié le vent Wallon pour dénoncer le fait que les éoliennes en Belgique sont la propriété de grands groupes étrangers qui se moquent des consommateurs en ne faisant pas diminuer les prix, alors qu’elles enregistrent de plantureux bénéfices.

La relocalisation de la production énergétique devra aussi passer par une étude du potentiel et des spécificités de notre région, afin de choisir les technologies les plus appropriées.

eolienne-citoyenne-web.jpgPrésentation de la conférence

La conférence est présentée par Jean-François Mitch, de Emissions-Zero scrl, une coopérative citoyenne agréée et solidaire qui a comme objectif d’investir dans la production d’énergies au départ de sources d’énergies renouvelables : le vent, l’eau, le soleil et la biomasse.

 

Voici une présentation issue de leur site :

 

"Le développement de l’éolien comme source d’énergie alternative est un des symboles du changement dans notre société. Le citoyen, qu’il soit consommateur ou riverain, en ignore pourtant les enjeux économiques réels qu’il laisse aux mains des seules entreprises privées externes au tissu local et peu soucieuses de l’intérêt général : d’autres solutions existent ! Si on tient compte de tous les enjeux, facture énergétique, réduction C02, économie et la modification de son paysage le citoyen est concerné au premier plan.

 

En identifiant le potentiel d’énergie et le nombre d’éoliennes à installer sur notre territoire, il sera possible de sortir de l’anarchie du développement actuel…
Nous ouvrons donc le débat aux associations, autorités communales, groupes politiques et citoyens pour aller de l’avant : Seule une vision globale par tous ces acteurs peut soutenir des décisions locales en assurant une maîtrise économique, sociale et environnementale de ce développement.

Ainsi, les bénéfices dégagés par la production d’énergies renouvelables éoliennes ET citoyennes doivent d’abord servir à réaliser des investissements dans les économies d’énergies ou l’utilisation rationnelle. Ce processus doit mobiliser tous les acteurs locaux et leur donner la parole. Il sera possible alors de préserver nos paysages et mettre en chantier un potentiel/parc éolien plus efficace, que de laisser le marché libre envahir seul nos campagnes.

C’est pourquoi nous vous invitons à participer à cette conférence-débat qui nous concerne tous, citoyens, associations et représentants des citoyens."


Conférence de Jean-François Mitsch, Emissions-Zero scrl.

 

  --

JD

 

Pour en savoir plus sur l'énergie et la Transition


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Actualités
commenter cet article

commentaires