Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Ath en Transition
  • : Et si notre réponse au pic du pétrole, aux changements climatiques et aux crises économiques ressemblait plus à une fête qu'à une marche de protestation ?
  • Contact

logo-transition-network.gifAth en Transition fait partie du Transition Network, avec plus de 1100 villes et territoires dans le monde. C'est une progression extraordinaire que le mouvement citoyen et mondial de la transition connaît depuis la fin 2006.

Le mouvement se structure maintenant aussi chez nous avec le Réseau Transition Wallonie - Bruxelles.

Agenda

10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 10:13

silence-en-transition-385_web.jpg  Transition : du pic de pétrole à la résilience locale


"C’est avec la projection du film La fin des banlieues (The ends of Suburbia) que le mouvement des Villes en Transition a pris naissance, en octobre 2005, à Totnes, au sud-ouest de l’Angleterre. En février 2009, S!lence vous a proposé un premier dossier sur ce mouvement, suivi en mai 2010 d’un second sur la relation entre transition et rationnement.

 

Notre troisième dossier fait d’abord le point, en deux articles, sur un concept-clé de la démarche : la résilience. De quoi s’agit-il précisément ? Quels moyens se donner pour l'évaluer au fur et à mesure de nos initiatives ?

L’exemple de Bristol nous permet de comparer la vulnérabilité d’une ville de 420 000 habitants, entre scénario catastrophe et scénario de résilience, grâce à un rapport rédigé à la demande des institutions municipales.

 

 

Nous envisageons enfin l'état des lieux en France : au vu des groupes qui se déclarent, le désir de transition vers l’après-pétrole est en nette progression, et sans doute les lectrices et lecteurs de S!lence y contribuent-ils. Pourtant, nous manquons encore d’initiatives concrètes à valoriser.  Peut-être est-ce parce que nos habitudes individualistes nous empêchent d’assumer tout à fait l’importance cruciale de la dimension collective, et même "communautaire" de la transition.

 

C’est seulement collectivement que nous surmonterons sans panique ni dénégation les peurs qui nous assaillent face aux menaces à venir ou déjà en cours. Pour réussir, par exemple, à nous nourrir avec peu de transport, comment apprendre ou réapparendre à nous coordonner les uns les autres là où nous habitons, par-delà nos tribus familiales et affinitaires ? C’est toute l’ambition du caractère inclusif de la démarche de transition : inviter largement (ici listés au hasard) parents d’élèves, syndiqué/es, artistes, retraité/es, etc., à imaginer et à concrétiser ensemble, dans nos communes, un mode de vie à la fois résilient et désirable, car désiré ensemble."

 

Marie-Pierre Najman

Plus d'information sur le contenu de la revue ici

 

 

Pour en savoir plus sur la Transition


 

(dernière version de cet article le 13 janvier 2011)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires