Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Ath en Transition
  • : Et si notre réponse au pic du pétrole, aux changements climatiques et aux crises économiques ressemblait plus à une fête qu'à une marche de protestation ?
  • Contact

logo-transition-network.gifAth en Transition fait partie du Transition Network, avec plus de 1100 villes et territoires dans le monde. C'est une progression extraordinaire que le mouvement citoyen et mondial de la transition connaît depuis la fin 2006.

Le mouvement se structure maintenant aussi chez nous avec le Réseau Transition Wallonie - Bruxelles.

Agenda

17 janvier 2011 1 17 /01 /janvier /2011 16:09

sante medecine

 

Publié le 26 août 2010 sur www.avenir-sans-petrole.org.

 

 

 

"Notre système de santé, comme tous les autres secteurs de notre société, dépend énormément du pétrole.

 

 

Dans un contexte de hausse future des prix et de raréfaction de celui-ci, quelles-sont ses vulnérabilités ?


 

 

Une triple dépendance au pétrole 


  • La fabrication de médicaments et d’équipements 
  • Le transport de personnes, de médecins, de médicaments, d’organes ou encore de    l’inspection sanitaire
  • La production d’électricité (poste de secours de type groupe électrogène) et de chaleur

 

dependance petrole sante

 

 

La crise pétrolière de 1973 a généré une rupture d’approvisionnement d’équipements médicaux. Cela aurait été dramatique si la crise avait duré plus longtemps. En effet, les nombreux produits à usage unique, stérilisés et emballés sous plastique ne sont évidemment pas recyclés et leur fabrication, comme celle des médicaments, nécessite l’utilisation de dérivés du pétrole.

 

De plus, la plupart de ces produits exige, comme pour l’alimentation et comme toute industrie centralisée, une logistique complexe et des transports multiples.

 

Cependant, des choses peuvent être faites afin de limiter la dépendance et tenter d’assurer une sécurité sanitaire en toutes circonstances.

 

La production naturelle et locale de médicaments.

 

En France, le diplôme d’herboriste a été supprimé sous le régime de Vichy en 1941. Il serait intéressant de remettre en place des compétences qui permettent de reconnaître, transformer et vendre des plantes médicinales.


Même si un diplôme universitaire de phytothérapie (DUMENAT) réservé aux médecins, pharmaciens et vétérinaires existe à la faculté de médecine Paris XIII, cela reste encore trop marginal. Ce serait une possibilité pour cultiver à nouveau ces plantes localement et ainsi se donner une autonomie médicale.

 

solutions_sante.JPG

 

 

D’autre part, certaines pratiques (étiopathie, acuponcture…) ne font pas appel aux médicaments et s’intéressent davantage aux origines du mal qu’aux symptômes. Il s’agit là encore d’outils qui méritent d’être regardés de près afin de réduire la dépendance aux médicaments et aux transports.

 

Cependant, il s'agit de médecines dites "non conventionnelles", c'est à dire non fondées sur des méthodes expérimentales. Elles ne sont donc pas reconnues par le système de sécurité sociale mais seulement par certaines mutuelles qui ont compris les économies potentielles qu'elles pouvaient réaliser.

 

Concernant la fabrication des médicaments qui peuvent s’avérer indispensables, il est généralement possible de substituer les dérivés du pétrole par des constituants naturels. Il faut donc inciter les industries pharmaceutiques à faire avancer la recherche dans ce domaine et à faire évoluer leurs procédés.


Le transport d’urgence des personnes restera un point complexe à gérer car il ne sera évidemment pas possible de mettre des hôpitaux partout. Au contraire, le gouvernement actuel a même décidé de fermer 54 établissements en France, ce qui rend la population encore plus vulnérable aux problématiques d'énergie et de transport.

Par ailleurs, une réflexion doit être engagée sur les difficultés d’accès, pour les citoyens, aux centres hospitaliers situés à l’extérieur des grandes villes.

(...)

 

  Cliquer ici pour découvrir la suite de l'article

 


Partager cet article

Repost 0

commentaires