Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Ath en Transition
  • : Et si notre réponse au pic du pétrole, aux changements climatiques et aux crises économiques ressemblait plus à une fête qu'à une marche de protestation ?
  • Contact

logo-transition-network.gifAth en Transition fait partie du Transition Network, avec plus de 1100 villes et territoires dans le monde. C'est une progression extraordinaire que le mouvement citoyen et mondial de la transition connaît depuis la fin 2006.

Le mouvement se structure maintenant aussi chez nous avec le Réseau Transition Wallonie - Bruxelles.

Agenda

29 février 2012 3 29 /02 /février /2012 09:40

positive-4706453131_2c1c83e2a4.jpg

 

Nous avons le plaisir d'annoncer la tenue de la première rencontre régionale de la transition à Ath ce dimanche 4 mars.

Mais de quoi s'agit-il ?

Cette rencontre est une très belle occasion pour les membres d'initiatives de se rencontrer, d'échanger et de partager leurs expériences à propos de la transition dans la pratique.

 

Conformément avec les principes de la permaculture et de la transition, nous avons choisi d'organiser cette "première" à petite échelle et dans la simplicité. Pas de "grand messe", mais une rencontre enthousiaste, simple, conviviale et passionnée entre des membres d'initiatives de la même sous-région.

 

Des membres des initiatives de transition d'Ath, Cobrieux, La Louvière et Mons seront présents et partageront donc leur enthousiasme pour ce mouvement citoyen mondial qui a atteint récemment les 950 initiatives à travers le monde, inscrites sur le réseau mondial (*), en seulement 5 ou 6 ans d'existence du mouvement de la transition !!

 

Bien entendu, cette activité est ouverte aux membres d'autres initiatives de transition existantes ou en cours de lancement, à qui nous demandons de nous contacter ici ou au 068 75 11 21  pour prévenir de leur venue et recevoir les informations pratiques.

 

 

(*) Si on ajoute les initiatives non encore inscrites sur le réseau, il y en a par exemple quelques unes en Belgique, on estime que dans les faits il y aurait deux à trois fois plus d'initiatives dans le monde, soit entre 2000 et 3000.

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
8 février 2012 3 08 /02 /février /2012 12:32

Ath en transition logo1

 

La première réunion du groupe "mobilité" d'Ath en transition se tiendra le 16 février à Ath.

Au programme :

Cette première réunion sera l'occasion d'une prise de contact et de la mise en commun des diverses idées d'amélioration de la mobilité sur le territoire de la commune d'Ath. Nous aborderons aussi la manière de les mettre en oeuvre en prévision de la raréfaction du pétrole et de l'augmentation de son prix, ainsi que pour diminuer les émissions de CO2 liées aux transports.

 

L'optique d'Ath en transition est de mettre en place et/ou de favoriser la mise en place de solutions créatives et positives afin d'améliorer la qualité de vie et le bien-être.

 

Vous êtes intéressés ? Vous souhaitez participer ?

Contactez-nous et nous serons heureux de vous compter parmi nous :-)

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
9 janvier 2012 1 09 /01 /janvier /2012 12:53

Un groupe de citoyens se réunit depuis novembre 2011 afin de mettre en place un écolieu en permaculture dans la région de Ath. Ce projet est né de la rencontre de membres d'Ath en transition avec la permaculture. Des habitants de communes avoisinantes ou plus lointaines ont rejoint le groupe afin de participer au projet.

 

En quelques mots, cet écolieu en permaculture accueillera des activités variées et complémentaires, cohérentes avec les principes de la permaculture et de la transition. Celles-ci seront dépendantes du (des) lieu(x) que nous trouverons, avec par exemple :

    • De la production, transformation et vente de légumes, fruits et plantes médicinales ;
    • L'éducation et la formation de jeunes et d'adultes ;
    • De l'insertion sociale et professionnelle (jeunes, demandeurs d'emploi, personnes en situation de handicap) ;
    • Conseil et consultance (design en permaculture, Bilan résilience, management environnemental, facilitation du changement...)
    • Santé et bien-être ;
    • Un projet d'habitat groupé intergénérationnel ;
    • De la réutilisation, réparation et du recyclage inventif ;
    • ...

Ce projet a la volonté de collaborer avec certains groupes projets de l'agenda 21 athois (Ex : agriculture et alimentatiion, Economie et circuits courts).

 

Le projet vous intéresse ?

Vous avez envie de participer à la mise en oeuvre du projet ?

Vous avez un lieu, des terres et/ou des bâtiments à proposer ?

Vous souhaitez investir dans un projet local et éthique et de cette façon soutenir le projet financièrement ?

 

Contactez-nous...

 

Découvrez une carte heuristique (Mind Map) de présentation des éléments potentiels du projet

La carte représente l'état du projet au sein du groupe de travail en fin décembre 2011. Ce projet va évoluer et il est possible que de nouvelles activités s'y ajoutent et que d'autres ne se mettent pas en place.

 

Agrandissez la carte en cliquant sur l'image.

 

AeT-Projet-ecolieu-en-permaculture-region-Ath-v3.png

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 13:09

Ath en transitionAthGeant

 

La newsletter de l'initiative citoyenne Ath en transition

 

 


  Newsletter du 5 décembre 2011

Bonjour à toutes et tous.

Vous lisez la quatrième newsletter du projet Ath en Transition. Ce projet a pour objectif, à partir de la construction d'une vision positive de l'avenir, de valoriser, favoriser et/ou initier la mise en place de solutions simples, locales et conviviales qui aideront notre région à développer sa « résilience », c'est à dire sa capacité de résistance face aux chocs extérieur (climat, pic du pétrole, économie...). Il est possible, au niveau local, de commencer la transition vers une société préférable à l'actuelle, plus en harmonie avec la nature et l'écosystème, plus solidaire ici et avec le reste de la planète et aussi plus heureuse... Nous pensons que le début du chemin à parcourir commence par les petits gestes quotidiens de personnes ordinaires qui, ensemble, réalisent des choses extraordinaires.

Nos activités sont ouvertes à toutes et tous. Aussi, celles et ceux qui le souhaitent sont libres de prendre part aux projets existants ou d'en initier de nouveaux.

Bonne et agréable lecture...

L'actualité du projet

Une initiative officielle depuis le 18 novembre 2011

Ath en transition a été reconnue le 18 novembre 2011 comme initiative officielle par le "Transition network", le réseau mondial de la transition. Ath en transition est la deuxième initiative à être reconnue comme officielle en Belgique, où l'on recense plus de 30 initiatives en cours ou en création. Cette reconnaissance nous encourage à continuer notre chemin sur la voie de la transition vers un territoire plus résilient, moins émetteur de CO2 et avec une plus grande qualité de vie pour tou(te)s !!

Echo des activités du mois de novembre

Le forum ouvert sur le chauffage dans la maison : cette activité a accueilli une trentaine de personnes qui ont échangé leurs expériences et développé leurs idées au sujet de la question. Cela s'est déroulé dans une atmosphère très agréable et conviviale. Le compte rendu des discussions est disponible sur le site d'Ath en transition

La projection/débat autour du film "Cultures en transition" : Cette activité a rencontré un grand succès et a fait l'objet d'un chouette reportage sur NoTele ainsi que d'un article dans le journal "Vers l'Avenir". Le film de Nils Aguilar a été très apprécié et applaudi par le public. Les échanges qui ont suivi ont été riches et ont donné des idées pour des projets à développer dans la région d'Ath, nous y revenons plus bas dans cette newsletter. Un compte rendu des échanges est disponible sur le site.

Des projets en bourgeonnement

Les activités organisées depuis mai 2011 ont contribué à l'émergence de diverses idées de projets concrets qui sont en cours ou pourraient se mettre en place : Un projet de lieu en permaculture où on cultiverait notamment des fruits et légumes locaux et de saison pour la région ; La création d'une monnaie locale pour (re)développer l'économie locale (Ex : le Ropi à Mons) ; Un programme de transition et d'économies d'énergie par petits groupes de voisins d'une même rue ou d'un même quartiers (Ex: soyons éco malins) ; La création de jardins potagers collectifs et/ou partagés ; Un programme de chasse aux courants d'air pour faire des économies d'énergie dans la maison ; La création d'un répertoire des initiatives locales existantes...

Ces projets vous inspirent ? Vous souhaitez participer à leur mise en oeuvre ? Vous avez d'autres idées de projets qui développent la résilience ? Vous développez déjà un projet résilient ?

Super !!  N'hésitez pas à nous contacter pour rejoindre ou créer un groupe de projet. Nous vous mettrons en relation avec les autres participants à Ath en transition afin de faciliter votre initiative ou de vous permettre d'intégrer un groupe projet.

Le module vidéo d'Ath en transition

Ath en transition a ouvert un module vidéo en ligne sur lequel vous pouvez trouver des vidéos intéressantes pour la transition. Ce module nous permettra à l'avenir de placer en ligne des vidéos de nos activités.

Bibliothèque Jean de la Fontaine

Il y a plusieurs mois, nous avons demandé à la bibliothèque Jean de la Fontaine d'Ath d'intégrer à sa collection plusieurs ouvrages utiles pour les athois en transition : Le "Manuel de transition" de Rob Hopkins, "Pétrole: la fête est finie ! Avenir des sociétés industrielles après le pic pétrolier" de Richard HEINBERG et "Prospérité sans croissance - La transition vers une économie durable" de Tim Jackson. Bonne lecture !

Ath 2030

La Maison Culturelle d'Ath a lancé un chouette projet intitulé "Ath 2030". Ce projet qui est lié à l'agenda 21 athois contient des activités intéressantes avec notamment un concours de nouvelles, un ramassage de peurs, des appels à projets citoyens...

Ce projet de la MCA est un beau moyen pour aider les citoyens et nos institutions à développer une vision positive de l'avenir et à faciliter la mise en oeuvre de projets concrets.

Réseau Transition Wallonie-Bruxelles

Suite à l'organisation de la tournée de Nils Aguilar pour présenter son film et à la venue de Rob Hopkins en conférence à Bruxelles, les participants aux initiatives de transition à Bruxelles et en Wallonie se sont rencontrés et un réseau des initiatives a été créé. Ath en transition participe à ce réseau qui nous permettra notamment de partager nos expériences avec d'autres villes et territoires en transition.

Pour participer à Ath en transition

Le projet citoyen est ouvert à toutes et tous. N'hésitez pas à lancer des projets et à nous contacter pour rencontrer d'autres personnes qui, comme vous, veulent participer à la transition vers plus de qualité de vie et plus de résilience en Pays d'Ath, avec une vision positive d'un avenir préférable au présent. Contact possible par e-mail en cliquant ici et/ou par téléphone (068 75 11 21).

Agenda de la transition

9 décembre 2011
Réunion et auberge espagnole du réseau Transition Wallonie Bruxelles
9 décembre 2011 Conférence/débat sur la création d'une monnaie locale (Org : Grez en transition)
14 décembre 2011
Réunion de comité de pilotage temporaire d'Ath en transition
Mardi 24 janvier 2012
Rencontre entre Ath en transition et la Commission Consultative des Jeunes à Ath.

Agenda des associations

Jeudi 15 décembre
Réunion de la Commission citoyenne de l'agenda 21 (Lieu, site Burbant, à confirmer)
Samedi 28 janvier 2012 à 18h30 Repas Choucroutte de la locale de Nature & Progrès (Lieu : Ferme Dôrloû à Wodecq). Une conférence sur l'apithérapie aura peut-être lieu avant le repas (à confirmer)

 

Un agenda est régulièrement mis à jour sur le site

 

A découvrir

Sur le site d'Ath en transition

A Ath, "Les citoyens amorcent la transition"  /  Compte rendu des échanges lors de la projection du Film "Cultures en transition"  "Les prix du carburant explosent, le covoiturage s'impose"  /  Rapport des discussions du Forum Ouvert du 12 novembre sur le présent et l'avenir du chauffage  /  Projection du film « Cultures en transition », une vision positive pour nourrir les sols et les villes !  / Sortie du livre "Transition Companion" de Rob Hopkins et d'un numéro de LaRevueDurable sur l'agriculture dans et autour des villes Un forum ouvert sur le thème "Comment se chauffer à Ath en période d'énergie rationnée et chère ?"

D'autres sites

Un avenir sans pétrole ? Pour préparer plutôt que subir, en marche vers la résilience : Ce site est un excellent relais informatif autant qu’une boîte à outils en face de la crise pétrolière qui s’annonce.

Oil man, chroniques du début de la fin du pétrole : Le blog de Matthieu Auzanneau, un journaliste indépendant spécialiste des questions liées au présent et à l'avenir énergétique.

Le début des Haricots asbl : Une association de protection de l'environnement qui agit concrètement pour que notre alimentation dépende moins du pétrole.

Transition Culture : le blog de Rob Hopkins (en anglais). Il regorge d'informations et d'exemples de réalisations mises en oeuvres par des initiatives de transition.

Transition Wallonie-Bruxelles : Le site du réseau naissant des initiatives de transition en Wallonie et à Bruxelles.

  logo transition network

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
5 décembre 2011 1 05 /12 /décembre /2011 10:24

Dans le cadre de la préparation de la projection/débat du film "Cultures en Transition" en présence de Nils Aguilar le 20 novembre dernier, Ath en transition a fait l'objet de plusieurs apparitions dans la presse régionale. Voici un beau reportage réalisé par NoTele et un bel article paru dans les pages régionales du journal Vers l'Avenir du 18 novembre 2011.

 

Le reportage de NoTele

Diffusé dans l'émission 7 jours HO des samedi 26 et dimanche 27 novembre 2011.

 

 

 

L'article paru dans les pages régionales du Vers l'Avenir

Cliquez sur l'image ci-dessous pour l'agrandir. Les liens vers l'article en ligne :

Les citoyens amorcent la transition / Un film à solutions, ce dimanche / Le Pays Vert, un terreau fertile

 

Bonne lecture !! 

 

article Vers l'avenir 18112011

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
24 novembre 2011 4 24 /11 /novembre /2011 12:19

AeT-Cultures-en-transition-IMG_9547.jpg Voici un compte rendu des échanges avec la salle à la suite de la projection en avant-première du film "Cultures en transition", à Ath, en présence de son réalisateur, Nils Aguilar.

 

 

Public : Le reportage à Cuba (NDR : qui a connu un pic pétrolier avant l'heure) est encourageant car ils avaient peu de moyens et ont trouvé des solutions. C'est inspirant pour nous.

Rem : Ils en sont arrivés là par obligation !

 

Nils : Le vrai défi ici, c’est de le faire alors qu’on y est pas obligé, qu’on est pas dos au mur, avec le sourire.

Nils nous explique que le film a pris 4 ans pour naître, l’envie de le réaliser est née à la lecture du livre de Claude et Lydia Bourguignon « Le sol, la terre, les champs » et d'autres de ses interventions dans des reportages, qui lui ont fait prendre conscience de l’urgence de la situation. Au début le sujet était la souveraineté alimentaire, il a ensuité découvert la transition et c’est naturellement qu’il en est venu à en parler dans le film.

 

Public : Le film parait court (1h05) et est très dense, il y a beaucoup d’informations. Comment le lien entre la transition et Cuba s’est-il fait ?

 

Nils : Ce qui s’est passé à Cuba n’est pas directement lié aux initiatives de transition, même si les solutions apportées sont parfois du même ordre. Le terme "transition" a été évoqué quelques fois, cela s’est fait naturellement sur base de solutions collectives. 

Historiquement, Cuba fonctionnait avec le bloc soviétique sur base de troc sucre contre pétrole. C’est la chute du bloc soviétique a entrainé une chute de 80% de l’offre pétrolière à Cuba du jour au lendemain. Il a donc fallu chercher des agronomes se passant de pesticides et de pétrole par nécessité.  C'est très instructif pour nous car nous allons progressivement avoir moins de pétrole ici aussi.

 

Public : Il faut que le film soit accessible aux jeunes, projeté dans les écoles, est-ce prévu ?

 

Nils : Je n’ai pas voulu faire un film pédagogique, pour enfants, cela aurait ralenti le film car c'est très difficile. Le film vise un public adulte, avertit car mon but et qu’ils puissent lancer au plus vite des initiatives de transition. (Il va être projeté dans une école supérieure de la réion Liégeoise). Nils conseille un autre film « agroforesterie produire autrement » qui a plus pour but de toucherun public d'agriculteurs. (NDR : le film "Voyage entre sol et terre" est aussi très intéressant pour un public d'agriculteurs ou d'intéressés).

 

AeT-Cultures-en-transition--IMG_9556.jpgAth en transition : Il y a un centre de recherche agricole qui pratique l'agroforesterie à Strée (région de Huy). Dans la transition, tous les âges sont importants. Les âgés ont aussi un rôle important également. Ils sont des ressources communautaires car ils ont vécu dans un monde où on consommait beaucoup moins d’énergie et ont donc beaucoup à nous apprendre. On a besoin de toutes les générations pour la transition.

 

Public (agriculteur) : On a vu le film, on rentre chez soi et après ? On a déjà fait beaucoup de choses à Ath (Ex : Coprosain) Mais au niveau global, ça continue… L’agriculture paysanne fond au soleil ! Demain on aura plus de pétrole mais aujourd’hui l’agriculture industrielle en dépend énormément ! Les terres doivent être léguées à des jeunes qui ont des projets en agroécologie et agroforesterie, c’est de là que des changements importants pourront venir.

 

Public : Le film parait comme une évidence. Mais si des gens ont envie, comment est-il possible de se lancer, il faut gagner sa vie ? Le phénomène de la transition s’adresse à d’autres gens que les agriculteurs, aux citadins, aux ruraux,…

 

Nils : Le but du film et d’encourager un changement de l’agriculture, de toucher les paysans qui bossent en conventionnel. La politique agricole commune (PAC) a entrainé l’élimination des arbres et des haies mais les choses ne sont pas figées. En 2004, la PAC va connaître une nouvelle réforme. 2013 doit être une année de changement. (Lobbying politique du libre échange). Les assoc doivent sensibiliser sur cette date.

 

Public : Comment se mettent en place les monnaies locales ?

 

Nils portrait carré copie pour festivalsNils : Le mouvement des villes en transition possède un trésor d’outils pour engager la résilience. La monnaie locale est un outil puissant pour que les richesses d’une région ne soient pas drainées vers des paradis fiscaux. Concrètement, une monnaie locale est gérée par une association locale et soutient l'économie et les associations locale. A Mons, le groupe local Finance Ethique a lancé le "ropi" en partenariat avec une école. L’argent récolté sert à financer des projets allant dans le sens de la transition (permaculture,…).

En temps de crise les régions qui ont une monnaie locale fonctionnent mieux, elles ont une meilleure résistance. (Les réseaux mondiaux dépendent du pétrole)

Astuce de la monnaie locale : Elle n’est pas capitalisée, c’est une monnaie "fondante", il ne faut pas la garder sous l’oreiller mais elle sert à faciliter les échanges au niveau local.

 

Public : Il faut que cette monnaie soit reconnue par tout le monde…

 

Nils : Toutes les monnaies ont la valeur que l’on veut bien leur donner. Les commerçants sont partenaires, mais cela ne fonctionne pas dans tous les commerces, il faut une certaine éthique. (Commerce équitable, Bio, artisanal,…)

On remarque que les commerçants fonctionnant avec une monnaie locale augmentent leur clientèle.

 

Ath en transition : Un autre avantage de la monnaie locale est la cohésion sociale, cette monnaie a une identité locale assez forte (Ex : ROPI à Mons, tire son nom d’un personnage emblématique de la ville).

On ne doute pas qu’Ath il soit possible de trouver une monnaie locale faisant référence à l’identité culturel,…

 

Public : En 14 – 18 il existait les jetons communau, cela ressemble à une monnaie locale. Aujourd’hui il existe aussi les systèmes d’échange locaux (SEL) qui consiste à échanger son temps (ex à Ath : Bouts de fiSEL).

En Allemagne, ils n’ont pas le droit de payer les employés en monnaie locale, par contre, certaines entreprises paient les congés payés et la prime de fin d'année en monnaie locale. Il est parfois aussi possible de payer ses taxes communales en monnaie locale. En Angleterre il y a déjà 80 villes qui possèdent une monnaie locale.

Quelqu'un propose de baser la valeur de la monnaie locale sur celle d'un arbre. un arbre planté ne connaît pas d'inflation.

 

AeT Cultures en transition IMG 9522Public : Il faudrait que les politiques soutiennent des projets : accès à des terres, il manque de l’argent, des lieux (un projet permaculture à Ath est en route, contactez nous si vous êtes intéressés). Il y a des gens qui veulent faire ça, si il y a du soutien (épargne) ça peut démarre assez vite.

Y a-t-il une implication des administrations communales ? (Ex de la prise de position de la ville d’Ath contre l’élevage intensif de Porc à Oeudeghien) + Agenda 21 qui est positif, il y a des propositions concrètes et ambitieuses.

 

Public agriculteur : Les industriels encadrent des agriculteurs en difficultés en fixant les conditions financières. Ensuite, les agriculteurs sont piégés, ils ont les mains liés à leur banque. Ils ont des terres mais ce n’est plus eux qui les cultivent, ils louent à des industriels qui détruisent leurs terres.

 

Public : Les CPAS ont des terres il faut demander de les remettre à des initiatives de transition. Les règles appliquées il y a 50 ans pour préserver l’agriculteur ne sont plus d’actualité. Il faut changer les lois. On a besoin des politiques

 

Public (point de vue différent) : Les citoyens n’ont pas les moyens de faire changer la loi ! Mais ils peuvent bâtir des choses qui fonctionnent et cela va s’imposer petit à petit. Voyons ce que l’on peut faire maintenant et non pas ce qui n’a pas été fait. Ce qu’il faut c’est une redistribution des terres à des fins plus salutaires, nous vivons dans un système dominé par la spéculation. Il ne faut pas attendre que les politiques décident d’aller à l’encontre de cela, ils ne vont pas risquer de se faire foutre dehors ! Ce qu’il faut, c’est prendre en main les solutions locales, il faut agir avec nos moyens. Il ne faut pas attendre que des solutions viennent d’en haut, cela n’arrivera jamais.

 

Ath en transition : La transition est un processus catalyseur, facilitateur de solution positives. On ne s'y bat pas contre ce qui ne nous plaît pas, mais pour des projets concrets et avec une vision positive. Celle d'un avenir préférable au présent. Il y a déjà de très beaux projets dans la région d'Ath et la transition veut les amplifier. Et il y en a d'autres, complémentaires, qui émergent ou vont émerger.

Tout le monde est bienvenu pour participer et/ou lancer des initiatives. Si vous avez un projet de transition à proposer, nous le ferons connaître pour que le groupe se crée. Vous pouvez aussi rejoindre un projet en cours. Faites nous signe et/ou abonnez-vous à notre newsletter :-)

 

Merci à Nils Aguilar de nous avoir présenté son film, à la Maison Culturelle d'Ath de nous avoir permis d'utiliser la salle du cinéma l'Ecran et à tout le monde d'être venu et d'avoir participé aux débats !

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
19 novembre 2011 6 19 /11 /novembre /2011 14:36

AeT-Forum-ouvert-121111-DSC00872.jpg

Thème du forum ouvert : "Comment se chauffer dans la région d'Ath en période d'énergie rationnée et chère, après la fin de l'ère du pétrole bon marché ?".

 

Pour en savoir plus sur l'ordre du jour et la thématique de ce forum ouvert, cliquer ici.

 

 

 

Ordre du jour constitué par les personnes présentes :

  • Comment améliorer l'isolation des maisons pour réduire ses consommations et factures de chauffage
  • Comment consommer moins d'énergie
  • Des « petits gestes quotidiens » pour réduire sa facture de chauffage
  • Les systèmes de chauffage alternatifs abordables, soutenables, réalisables par chacun
  • Comment chauffer / isoler sa maison quand on a peu de moyens ?
  • Que peut-on faire quand on est locataires ?
  • Les habitats groupés / habitats kangourou sont-ils utiles pour résoudre les problèmes de chauffage

 

Rapport des discussions :

Le contenu des rapports de certains groupes ont été regroupés car il y avait parfois des répétitions. La partie concernant l'isolation a besoin d'être retravaillée avec les membres de ce groupe car tout n'est pas compréhensible aux personnes qui n'étaient pas présentes. Nous l'avons publiée telle quelle pour le moment, mais elle sera prochainement reformulée.

 

1°) Les systèmes de chauffage alternatifs abordables, soutenables, réalisables par chacun

Remplacement de vieilles chaudières (>15 ans) + combinaison de la chaudière avec une production d'eau chaude solaire.

Ex : Olivier a remplacé sa chaudière de 16 ans (rendement de 80%) par une nouvelle HR TOP+ (rendement 105%), ce qui lui a permis de prendre une chaudière plus petite (24 KW -> 16 KW) et réduire la consommation d'environ 20%.

Les deux systèmes sont complémentaires : des panneaux solaires (4,5 m2) produit 300l d'eau chaude stockée dans un ballon. Cette eau chaude est utilisée pour le système de chauffage et pour l'eau sanitaire. Lorsque l'ensoleillement est insuffisant, la chaudière est utilisée en appoint.

 

Coût : investissement 13000€, revient à 6000€ quand on reçoit les primes et la déduction fiscales.

 

Système combiné : photovoltaïque + chauffe-eau / chauffage électrique

Installer des panneaux photovoltaïques pour produire de l'électricité qui sera utilisée pour alimenter un chauffage / chauffe-eau électrique. Ce qui permettrait de réduire la dépendance aux énergies fossiles (pétrole, gaz naturel). Problème : on se sait pas si c'est rentable. Le solaire thermique apparaît mieux adapté dans ce cas.

 

Coût : 20 panneaux (22 m2) – 15000€. Couvert à 80% les besoins d'une famille de 4 personnes.

 

Habitat groupé et cogénération

A plus long terme, une politique d'habitats groupés, avec un système de cogénération, permettrait de couvrir les besoins d'un quartier.

Développer un partenariat avec des entreprises serait très certainement profitable. En effet, certaines entreprises chauffent de l'eau pour leurs activités et ensuite rejettent cette eau chaude dans les cours d'eau. Une utilisation de cette énergie serait profitable à la fois pour l'environnement ainsi que pour les ménages qui réduiraient leur dépendance aux énergies fossiles pour se chauffer.

 

Chauffage aux pellets / au bois

Problème, le bois est une énergie renouvelable à condition qu'elle soit convenablement gérée. Il faut plusieurs années avant qu'elle soit exploitable. Dans l'état actuel des choses, nous nous retrouverions vite en pénurie avec une explosion des prix.

L'inconvénient de l'utilisation des pellets est qu'elle procure une chaleur plus douce. Il n'y a pas de sensation de chaleur comme pour le bois.

 

Système de régulation air

Un système permettant un échange d'air chaud des pièces les plus chaudes vers les pièces les plus froides.

 

AeT-Forum-ouvert-DSCN0254.jpg 2°) Des « petits gestes quotidiens » pour réduire sa facture de chauffage

Groupe 1

Tentures

  • Faire attention de bien placer les tentures derrière les radiateurs
  • Doubler les tentures avec de la doublure isolante

 

Vannes thermostatiques

  • Placer des vannes thermostatiques.
  • Placer le thermostat de manière judicieuse pour augmenter son efficacité
  • Placer des panneaux réflecteur de chaleur derrière les radiateurs (frigolite + alu)
  • Régler convenablement le thermostat pour éviter de chauffer lorsqu'on est absent.
  • Ne pas chauffer les pièces inutilisées

 

Entretenir correctement sa chaudière

Dans les contrats de bail, il est demandé de faire l'entretien de la chaudière tous les ans.

S'il s'agit d'une chaudière au mazout, il ne faut pas oublier de faire ramoner la cheminée également.

Purger les radiateurs de temps en temps

 

Température de l'eau sanitaire

Réduire le nombre de bains et de douche. Ce qui permettra de diminuer aussi le chauffage de la salle de bains

 

Modifier son habillement

Mettre un gilet permet de baisser le thermostat d'un ou deux degrés.

 

Audit énergétique

A Bruxelles, c'est une obligation pour les propriétaires qui veulent louer leur logement. En Wallonie, on n'y est pas encore.

L'audit permet au propriétaire de mettre un ordre de priorité dans les points à améliorer en ce qui concerne les consommations d'énergie et l'isolation. C'est une aide pour hiérarchiser les travaux éventuels en fonction de l'aspect financier.

Un locataire peut aussi demander un audit énergétique auprès d'un guichet de l'énergie s'il a des soucis avec son logement et que le propriétaire refuse d'intervenir.

 

Isolation

Eviter les ponts thermiques. Tenir à l'oeil les déperditions de chaleur: surveiller sous les portes, les fenêtres, les finitions au niveau de l'isolation, ... Mais ne pas perdre de vue qu'une bonne isolation rime aussi avec circulation de l'air.

Quand on isole une pièce, il est important de bien regarder aux finitions. C'est pour cela qu'il est intéressant de faire appel à la thermovision pour repérer les endroits plus fragiles (portes, fenêtres, toiture, ...)

Utiliser une membrane thermorétractable sur les simples vitrages. C'est un film qui vient se coller sur la vitre et qui se met en place en le chauffant un peu. Il augmente considérablement l'isolation du vitrage.

 

brochures informatives sur les économies d'énergie et l'isolation

Florent a sorti des brochures éditées par le centre de documentation de la Région Wallonne. On peut les trouver dans les différents guichet de l'énergie.

Le groupe trouve qu'il y a un manque de communication de l'information au niveau des économies d'énergie et des moyens de se chauffer autres que le chauffage traditionnel (poêle à pellets, pompes à chaleur, ...)

Le groupe trouve aussi que les maisons ne sont pas conçues pour mettre autre chose que le chauffage central. Il est donc nécessaire de repenser la façon de chauffer l'habitation à la conception.

 

Revue Energie 4

C'est une revue qui fait le point sur les avancées technologiques en matière de chauffage, entre autre.

 

Décalcariseur électronique

Il permet d'éviter la formation de calcaire dans les tuyaux

 

Groupe 2
  • mettre un gros pull et de grosses chaussettes et diminuer de quelque degrés
  • baisser le chauffage progressivement pour s'habituer à une température plus basse
  • ne pas chauffer les chambres
  • placer une tenture devant la porte, un boudin au bas de la porte, une feuille d'aluminium derrière les radiateurs
  • fermer les volets à la nuit tombante si on en a
  • utiliser des rubans autocollants pour assurer l'étanchéité des fenêtres
  • laisser entrer le soleil : vérandas, ...
  • surveiller l'humidité de l'air
  • ventiler une bonne fois plutôt que de laisser une fenêtre ouverte toute la journée
  • utiliser une bouillote, des briques réfractaires dans un essuie, pour réchauffer le lit
  • placer des vannes thermostatiques
  • utiliser un plaid ou une couverture
  • programmer convenablement son thermostat, afin de ne pas chauffer pendant une absence

 

3°) Comment consommer moins d'énergie pour le chauffage ?

vanne-thermostatiqueimages.jpegAgir au niveau des vannes thermostatiques

Des températures différentes selon l'usage des différentes pièces (ex : annexe de vie, grande pièce du bas...). ça permet d'augmenter la température via les vannes dans la salle de bain et les chambres

Prévoir des vanne programmable dans la salle de bain pour que la chaudière ne tourne pas en permanence -> appel de chaleur

Les vannes thermostatiques dans la pièce principale (avec le thermostat) doivent être à fond.

Placer le thermostat à un endroit judicieux. Régler/programmer le thermostat pour limiter les périodes de chauffe à ce qui est vraiment nécessaire.

Ne pas chauffer les pièces inoccupées.

Veiller à placer les tentures derrière les radiateurs, pas devant ! Privilégier des tentures doublées avec un tissu isolant.

Poser des plaques en alu ou en frigolite derrière les radiateurs (pouvoir réflecteur).

 

Remarques :

Si thermostat avec vannes intégrées, appel plus élevé de chauffe.

Si grande distance -> chauffage d'appoint

Appel à un chauffagiste compétent... pas facile

Chauffage électrique avec céramique

Salle de bain -> système infrarouge (chauffe par rayonnement)

 

Réduction de consommation d'eau chaude

en limitant bains et douches.

Diminuer la tempér. de l'eau (chauffe-eau et SDB), ce qui évite la formation de tartre.

Changement d'habitudes dans l'habillement (ajouter un pull plutôt que d'augmenter le thermostat).

 

Pratiquer un audit énergétique (obligatoire dans tous les logements ?).

Obligatoire à Bruxelles avant de donner en location. Donner un ordre de priorité dans les points à améliorer (voir aspect financier). Consulter le guichet de l'énergie.

Si souci en tant que locataire, faire procéder à un audit énergétique et s'adresser au guichet de l'énergie.

 

Divers

  • Entretien de chaudière chaque année (légalement tous les 3 ans).
  • Si chaudière mazout, faire ramoner la cheminée.
  • Déperdition de chaleur : sous les portes, par les fenêtres, étanchéité de la maison, attention à la ventilation pour éviter la condensation.
  • En cas de simple vitrage, placer une membrane thermorétractable.
  • Florent signale l'existence de plusieurs brochures éditées par la région wallonne.
  • Le groupe trouve qu'il y a un manque flagrant de communication sur l'info concernant les économies d'énergie.
  • Les maisons sont en général conçues pour être équipées d'un chauffage central. Il conviendrait de repenser le chauffage des habitations.
  • « Energie 4 » : revue qui fait le point sur les avancées technologiques.
  • En matière d'isolation, il faut penser à tout pour éviter les ponts thermiques (utilisation de la thermovision pour repérer les perte d'énergie).
  • Décalcarisateur électronique, pour éviter la formation de calcaire sur les résistances et dans les canalisations.

4°) Comment chauffer / isoler sa maison quand on a peu de moyens ?

  • Faire appel aux services publics – Région Wallonne
  • Achat groupé de combustible : ok pour le mazout, le bois, ... Mais pour le Gaz Naturel ? (et de toute façon cela coûtera de plus en plus cher puisque le pétrole et le gaz sont des ressources limitées en quantité)
  • Faire soi-même
  • Gestion durable des ressources forestières : inventaire, agents eaux et forêts, plantation d'arbres sur les terrains inoccupés.
  • Se limiter à chauffer les pièces indispensables – pièces de vie – à une température convenable (18°C) et s'habiller plus chaudement.
  • Système du tiers investisseur : auprès de la région wallone (prêts verts) ou de sociétés privées.
  • Utiliser les moyens qui peuvent être mis à la disposition des services publics : systèmes infrarouge.
  • Utiliser de vieux vêtements pour isoler les tuyaux de chauffage.
  • Construire un poêle de masse à bois type Rocket (découvert en formation permaculture). Il s'agit d'un concept révolutionnaire de poêle à bois qui permet une combustion très propre et une utilisation efficiente de la chaleur produite en stockant celle-ci dans un système de maçonnerie. Ils peuvent être construits facilement avec du matériel de récupération (bidons, briques, terre, tuyaux...) même par les personnes peu expérimentées et dans tous les types d'habitats.

 poele-rocket.png

 

  • Galettes de paille : utilisation contre un mur via une structure en bois. Mais il y a des conditions : les murs doivent être bien secs ; inertie thermique ; les murs intérieurs doivent rester sans isolation

5°) Que peut-on faire quand on est locataires ?

 

Faire appel aux autorités

Une des participantes nous fait part de son vécu. Elle louait un appartement dont le système de chauffage était défectueux. C'était un système de chauffage électrique à accumulation dont le thermostat était toujours au maximum, ce qui entraînait une consommation énorme. Le propriétaire ne voulait rien changer. Elle a pris contact avec la Ville, qui lui a proposé de faire un audit et l'a orienté vers un service de la Région Wallonne. La R.W. a envoyé un courrier au propriétaire lui donnant un délai pour effectuer les travaux, faute de quoi, le logement serait déclaré insalubre.

 

Faire appel aux services sociaux

Le mauvais état ou la vétusté des installations de chauffage grèvent lourdement le budget des allocataires sociaux qui n'ont dès lors pas les moyens de faire quoi que ce soit. De plus, des frais médicaux s'ajoutent en raison du froid et de l'humidité du logement. Certaines personnes ont très peu de moyens qui sont consacrés en priorité au loyer et au chauffage et se retrouvent prisonnières de ce logement mal adapté. Une personne dit que les services sociaux pourraient intervenir, mais ceux-ci sont débordés et n'ont pas les moyens ni la volonté de pouvoir suivre chaque dossier.

 

Faire appel au syndicat

S'il n'existe pas de syndicat des locataires, les locataires d'un immeubles peuvent en constituer un pour être plus fort face au propriétaire : « l'union fait la force ».

 

Faire appel à Test Achats

Test Achats est une organisation de défense des consommateurs. Bien qu'elle n'intervient que pour ses abonnés, on peut toutefois les contacter pour obtenir de précieux conseils sur ses droits.

S'abonner n'est peut-être pas une mauvaise idée ?

 

Communiquer avec le propriétaire et construire une relation de confiance

Bien souvent, les problèmes peuvent être évités ou réglés par l'entretien d'une bonne relation avec son propriétaire, et une communication régulière. Il est bien souvent possible de négocier un arrangement amiable au bénéfice de tout le monde. Ex. : le propriétaire paie la peinture, le locataire prend en charge les travaux. En effet, il a intérêt à ce que son locataire entretienne correctement l'appartement, car il aura bien du mal à louer un appartement dégradé. Ceci est d'ailleurs la hantise des propriétaires.

 

Faire pression sur la Ville – Habitat du Pays Vert

En période électorale, comme c'est le cas actuellement, il faut se rappeler que nous disposons d'une voix et ne pas hésiter à le rappeler à nos représentants politiques.

 

Faire pression sur le propriétaire

Ce moyen n'est certainement à utiliser qu'en dernier recours, car nul ne peut se faire justice lui-même.

Devant un propriétaire de mauvaise foi, il reste l'arme d'être de mauvaise foi en retour. Il est dans l'intérêt du propriétaire de conserver son appartement dans un bon état, afin de pouvoir continuer à le louer. Rien n'empêche le locataire d'attirer l'attention de son propriétaire sur ce point, et de lui dire que s'il ne fait pas sa part du contrat, le locataire ne fera pas sa part non plus, et laissera se dégrader l'appartement.

 

habitat-groupe-041.jpg6°) Les habitats groupés / habitats kangourou sont-ils utiles pour résoudre les problèmes de chauffage

Habitats Groupés 

Les habitats groupés sont des logements où un certain nombre de choses sont mises / gérées en commun :

Lavoir

Potager

Système de chauffage – pompe à chaleur, p. ex.

Parfois même une piscine

Chacun garde malgré tout son espace privé.

 

Habitat groupé à Mons

Constitué de 11 maisons, qui ont en commun un système de chauffage par géothermie, un lavoir, un séchoir non électrique, un potager collectif inter-générationnel, un SEL, ...

Une coopérative a été constituée et chaque propriétaire a reçu sa part de terrain pour construire.

 

Abbaye St Denis

Chacun prenait des parts d'une partie qu'il s'engageait à mettre en valeur, avec des espaces communs. Il y a eu notamment la création d'un vignoble.

 

Comment se regrouper ?

A Ath, il existe des logements qui pourraient s'organiser en habitat groupé. Mais comment faire ? Quelle formule juridique ?

Il faut créer une société coopérative, dont on distribue les parts à chaque propriétaire, et on réévalue celles-ci au fur et à mesure, par rapport à la plus-value, conséquence aux travaux qui ont été effectués.

 

Habitat Kangourou

Principe: Lorsque les enfants s'en vont, la maison devient trop grande et une partie de celle-ci peut être louée. Bien souvent, par soucis d'économies, les pièces inutilisées sont condamnées, ne sont plus chauffées et se dégradent en conséquence. Celles-ci peuvent parfaitement accueillir des personnes qui en ont besoin, dans l'intérêt de tous : le propriétaire évite que sa maison se dégrade, le locataire trouve un logement à bon compte.

-> personne de contact : Annick Depraetere de l'association « A toi mon toit ».

 

Pour les personnes moins valides, cela permet d'avoir un logement totalement distinct, mais de bénéficier de l'entraide des personnes valides. Mais attention à l'investissement : quand on habite une grande maison et que l'on veut que chacun ait son intimité, car les habitations ne sont bien souvent pas prévues pour ça : ex. une seule porte d'entrée, il faut prévoir un accès aux commodités, ...

Cela dépasse l'investissement financier : il s'agit d'un projet de vie.

Il est difficile de trouver un architecte qui veuille bien travailler dans cette direction.

 

L'auto-construction peut aussi être intéressante dans le cadre d'un habitat groupé. Ex. : Grapaille à Celles.

 

7°) Comment améliorer l'isolation des maisons pour réduire ses consommations et factures de chauffage

Cette partie sera reformulée en partie dans les prochains jours.

 

Isolation pour tous

Idée : réunir des personnes capables d'aller chez les gens avec carte communale pour aider les gens et profiter des primes, les informer (accès aux formations)

-> système SEL : travaux avec un architecte qui passerait pour éviter les chantiers non appropriés.

architecte + mise en oeuvre (groupe sel, chantiers participatifs)

 

Isolation en paille

Maison neuve avec ballots de pailles

¾ stères bois /an pour chauffer la maison

 

Ballots de paille pour la rénovation

à l'isolation permis d'urbanisme

problème de localisation

possible à la campagne

demande un savoir-faire au niveau des travaux de construction en paille

il y a une demande

-> des gens voudraient participer

-> participation gratuite de la main d’œuvre si l'info parvient aux bonnes personnes

travailler à l'ancienne avec un coach

???

 

Isolation ballots de paille < mur qui soit moins froid, moins rayonnant

travail avec palette structure bois + palette ballots pailles

+/- 10 cm de paille à l'intérieur + freine vapeur

est-ce suffisamment aéré

dans ce cas-là, budget si faire sur ??? chantier participatif

ballots de paille de chez fermier

pas de bêtes, insectes dedans comme dans n'importe quel matériau

 

Ca doit être protégé + enduit terre ou chaux pour pas d'infiltration d'insectes

enduits terre locaux

 

Comment trouver les gens qui font ça?

Un site en wallonie -> www.grappaille.be

Forum pour chantiers participatifs

il y a une demande...

via nature et progrès

il y a aussi des demandes en rénovation

toujours isolation paille par le toit?

en nouvelles constructions, oui

Paille dans rénovation ? La paille en vrac est inflammable -> paille protégée par enduit

paille + enduit = très bonne résistance au feu.

 

Isolation d'une nouvelle maison

??? coupe ???

Isolation de l'intérieur

Descendre la hauteur des plafonds ne résout pas grande chose

sensation de moins froid

Sens de contact moyenne entre air et mur

sur mur froid et mur 10°

-> sensation 15°

Moyenne du ressenti = inconfort

isolation pas perdre calories murs froids

 

Utiliser le SEL (système d'échange local) pour des travaux d'isolation ?

(www.boutsdefisel.be)

Ce système existe sur Ath et est basé sur l'éhange est super mais n'est pas assez connu, il faudrait lui donner plus d'importance

Donnant donnant sur Ath, ça existe

pour travaux d'isolation,...

 

Pas toujours la capacité d'investir en crédit

Au niveau gains d'énergie -> isoler sa maison

-primes -retour d'impôts

si long terme, panneaux photovoltaïques

Banque Triodos fait ce genre de prêts

 

Grenier non utilisé, bottes de paille à plat sur le sol du grenier

freine vapeur en-dessous des ballots empêche l'eau et la vapeur d'entrer dans l'isolant.

Film freine-vapeur à côté ? (béton non ?)

+ ballots les uns à côté des autres

+ enduit terre grossier par dessus

 

voir le poids

Autre isolant, le chanvre, la cellulose

 

Attention niveau freine-vapeur, l'air chaud qui est en dessous passe dessus, il se produit de la condensation dans l'isolant.

=> risque d'humidité dans les plafonds

Attention (?) la quantité d'eau que cela peut amener

-> risques de court-circuits

filtres d'étanchéité / membranes respirantes qui doit venir épouser les poutres

 

Piste de l'écoconstruction

Quand il y a un faux-plafond: isolation par le haut directement sur les poutres

Une feuille freine-vapeur vient épouser poutre plafond

Isolation entre les différentes poutres du plafond (papier, plastiques, ...)

Bande doit être collée sur le mur

Attention les fissures

 

C'est moins coûteux de le faire soi-même

mise en place + coût pour le matériel

 

Attention prix pour le peu de travail : calcul à faire par rapport à faire soi-même ou pas...

 

Attention câbles et aux pb d'étanchéité

 

Attention au point de vue santé, cellulose vs laine de verre

 

Cellulose -> magasin matériaux écolo

Terre Habitat à Flobecq: très bien

Habitat écolo -> Tournai

-> en construisant une maison, on est confronté à tout ça

-> rebasculer construction

s'est servi de ce qui a été appris

site internet des fabricants

Travail minutieux qui est à la portée de tout le monde

Beaucoup d'informations en France et en Allemagne

 

Isolation chaux-chanvre

Machine qui projette ou à la main

Le gars de chez Terre Habitat qui a renseigné

Chaux-chanvre, attention au mélange

Voir solutions qui correspondent le mieux à chacun

Vidéos sur internet qui expliquent, qui l'a fait à la main

location machine + personne sur place = 800€ la journée= 100 m²

pas négliger les primes parfois fort intéressantes

On peut prendre avis d'un architecte

Il n'existe pas de solution universelle pour toutes les maisons

Autre option : enduit terre ?

Plaques liège / bois + enduit terre

 

Audit énergétique

750€ avec prime ça ne coûte rien

une partie déductible, une autre prime

 

Deneubourg - Ellignies Ste Anne (750€)

radiations infrarouges pour voir les endroits plus froids

La ville a le matériel pour le faire -> Bienvenu Kwala

 

Isoler par l'extérieur

Dans ma rue avec maisons de rangée, prendre une partie du trottoir pas possible

autorisation de la Ville à tout le monde en même temps

 

Isolation externe

???

Chaleur en été très peu de temps -> interne -> très chaud très vite

???

Attention investir isolation < énergie non consommée par la suite

 

Piste banque Triodos

privés peuvent emprunter

piste tiers investisseur

Flobecq offrait panneaux photovoltaïques

ouvrir l'isolation à tout le monde

isolation logements sociaux gouffre économique

 

Guichet Energie région wallonne

des personnes présentes disent que ce n'est pas pas très efficace

+/- aide ponctuelle, individuelle

demande par la ville

comment faire?

Interpeller le conseil communal

débat conseil communal poser la question ou envoyer lettre personnalisée au bourgmestre + différents échevins

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
24 octobre 2011 1 24 /10 /octobre /2011 07:00

cultures en transition dvd recto-cea8a

« Cultures en transition », une vision positive pour nourrir les sols et les villes !

En présence du réalisateur, Nils Aguilar

 

Cultures en transition (aka Voices of transition) est un documentaire indépendant et auto-produit sur la souveraineté alimentaire et le mouvement mondial des Initiatives de Transition.

 

Ce film témoigne de changements majeurs en cours, alors que les politiques agricoles peinent à s'adapter aux défis que représentent le changement climatique, le pic pétrolier ainsi que les crises à répétition. Comment réorganiser nos sociétés pour les préparer à mieux résister ?"

 

Découvrez le compte rendu des échanges qui ont suivi la projection du film le 20 novembre 2011 à Ath.

 

Une (r)évolution paisible

La transition dont parle ce film n’a rien d’une révolution violente. Elle s’apparente davantage à une évolution, collective et conviviale, où les citoyens ordinaires s'inspirent de leur propre histoire pour trouver de nouvelles voies.

 

...vers plus de résilience locale.

 

A l’échelle d’un balcon-potager ou de l’agriculture d’un pays tout entier, les pratiques montrées dans « Cultures en transition » permettent de reconstruire de la résilience, c’est à dire de transformer nos sociétés afin qu'elles puissent traverser sans trop de dommages les chocs à venir. Ces pratiques favorisent les économies locales, fortifient les liens de voisinage et encouragent la diffusion libre des savoirs. L’avenir aura beau être plus sobre au niveau énergétique, il sera néanmoins préférable au présent !

 

La production locale de nos aliments apparaît comme une véritable clef de voûte de la Transition, mais elle n’est que la première étape vers un changement plus vaste, impliquant tous les autres domaines de la vie collective (habitat, transports, énergie, organisation sociale, économie, etc.).

 

 

LEIGH-COURT-2.jpgSynopsis

 

Le film nous emmène en France, en Angleterre et à Cuba, où la transition culturelle en cours se manifeste à différentes échelles : au niveau de villes ou d'une nation toute entière. Les solutions envisagées excellent par leur bon sens, leur simplicité, leur faible coût, ainsi que par leur intégrité écologique.

 

 

En France, des agriculteurs et des chercheurs en agronomie nous montrent le potentiel énorme des techniques dites d’agroforesterie, qui s’inspirent du fonctionnement des écosystèmes naturels. Pour ces chercheurs, nos champs de monoculture seront de nouveau truffés d’arbres avant longtemps...

 

En Angleterre, le mouvement naissant des "Villes et initiatives de Transition" connaît un développement extraordinaire. Il prouve que la production alimentaire n'est pas la seule affaire des agriculteurs en zone rurale, mais qu'elle peut se déplacer au cœur même des cités : les citadins ne se limitent plus au rôle de simples consommateurs, mais prennent activement part à la transformation de leurs communautés. Le défi est résolument positif : au lieu de subir un changement involontaire lors des crises à venir, il s’agit d’entamer un changement volontaire, ici et maintenant. Anticipons pour améliorer notre qualité de vie !

 

A Cuba, la chute de l'URSS en 1990 ainsi que l'embargo américain ont provoqué une sorte de "pic pétrolier avant l'heure". La pénurie de ressources a incité les Cubains à employer des solutions innovantes apportant un regain d’autonomie et d’autosuffisance alimentaire. Elles comprennent l’abandon de la monoculture industrielle, le soutien de l'agriculture urbaine et de la polyculture biologique, la décentralisation des structures décisionnelles ainsi que le renforcement des liens communautaires.

L'auteur

 

Nils Aguilar

Nils Aguilar est un réalisateur franco-allemand autodidacte de talent. Sociologue de formation, il a pris consciences des enjeux évoqués dans le film en étant confronté à la pratique de la permaculture en France. Le livre de Claude et Lydia Bourguignon « Le sol, la terre et les champs » l'a conforté dans son sentiment d'urgence à s'engager sur ce sujet. Ce film est le fruit de quatre années de travail passionné, qui a bénéficié de l'aide de bénévoles aux quatre coins du globe. Deux bourses1 ainsi qu'un cofinancement citoyens auront également permis de mener ce projet à bien.

 

A sujet de la transition, il déclare : « J'ai pu voir que les Initiatives de Transition formaient un magnifique réseau mondial de solidarité. De nombreux bénévoles ont manifesté leur désir de participer à ce projet, notamment pour transcrire les interviews (Canada, Espagne, Angleterre, France, Allemagne), pour créer les sous-titres en langue étrangère (nous en sommes à six traductions, nous en compterons bientôt huit ou dix), pour le mixage-son également... Vivent les villes en Transition ! ».

 

1Un « défi Jeune » ainsi qu'une « Initiative Jeunesse Européenne »


Ath en transition logo1Informations pratiques

Cultures en transition (Voices of the transition), réalisateur : Nils Aguilar, 65 minutes, www.milpafilms.org


A Ath : Le dimanche 20 novembre à 16h au cinéma l'Ecran (Site Burbant, rue du gouvernement, ouverture des portes à 15h30). Le film sera suivi d'échanges avec la salle, en présence du réalisateur, Nils Aguilar,  et de membres du projet citoyen Ath en transition.

 

Une activité organisée par le collectif citoyen Ath en transition, en partenariat avec la Maison Culturelle d'Ath. Contact presse : josuedusoulier [at] gmail.com ou 068 75 11 21.

 

 

Une tournée à l'initiative du réseau Transition Wallonie-Bruxelles (Transitie Wallonie-Brussel). Plus d'informations à propos des autres lieux, dates et organisateurs locaux sur www.entransition.be , du 18 au 24 novembre 2011.

 

La tournée est soutenue par les Amis de la Terre-Belgique.

logo-AT-Belgique.gif

 

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 09:00

Ath en transition logo1

Le collectif citoyen Ath en transition a le plaisir de vous inviter à participer à son premier forum ouvert, le samedi 12 novembre de 13h30 à 17h30.

 

Cette après-midi sera une belle occasion de se rencontrer dans la convivialité typique du forum ouvert. Chacun pourra y partager et développer ses idées en petits groupes ainsi qu'imaginer des actions concrètes à mettre en oeuvre chez soi ou collectivement à partir d'une question importante :

 

"Comment se chauffer dans la région d'Ath en période d'énergie rationnée et chère ?" ou "Comment se chauffer après la fin de l'ère du pétrole bon marché".

 

 

 

Les réponses à ces questions seront construites ensemble, beaucoup de place sera donc laissée à l'expression de chacun des participants.

Selon vos intérêt et vos idées, cette question peut englober beaucoup de thématiques telles que, par exemple, la question du choix du combustible utilisé, les coopératives d'achats, mais aussi celle des économies d'énergie que tout le monde peut (pourrait) réaliser, de l'isolation, de la gestion des ressources en bois (forêts), de la diminution des émissions de CO2 liées au chauffage, etc.

 

Découvrez le rapport des groupes de discussion de ce forum ouvert.

Informations pratiques

  • Toute personne intéressée par la question est bienvenue. 
  • La participation à cette activité est gratuite. Un "chapeau" sera disponible, sans obligation, pour ceux qui souhaiteraient soutenir les activités d'Ath en transition. 
  • Le lieu : salle au premier étage du café "la régence", situé sur la Grand place d'Ath.  
  • Si vous avez une question : écrivez-nous ici ou appelez nous au : 068 75 11 21

 

Sur l'énergie dans les bâtiments résidentiels, données de 2008

Source : http://energie.wallonie.be/

Une consommation résidentielle très influencée par le climat...

 

La consommation du secteur résidentiel est très influencée par les rigueurs du climat. On conçoit aisément que lors d'un hiver glacial les ménages brûlent plus de combustibles que quand la saison froide se fait attendre. La graphique ci-dessous laisse apparaître un pic de consommation en 1996 (année particulièrement froide) alors que l'année 2007 impressionne par la chute des consommations consécutive d'une météo particulièrement douce. Si le climat de 2008 n'a pas été très rigoureux, il y a quand même fait nettement plus froid qu'en 2007 (degrés-jours de chauffe en hausse de 16%) et on observe une remontée très nette des consommations qui ont atteignent les 33 TWh (+16% également).

résidentiel2008.jpg

Par ailleurs, la fin de l'année ayant vu les cours du pétrole s'effondrer, l'ensemble des consommateurs, y compris les particuliers, en ont profité pour faire le plein de gasoil de chauffage. Une année auparavant, les prix du brut caracolaient de sommets en sommets incitant ainsi les acheteurs potentiels à la prudence d'autant plus que l'hiver doux laissait entrevoir la possibilité de sursoir au remplissage des cuves.

Comme le calcul des consommations de produits pétroliers est basé sur les livraisons aux clients (les factures) et non pas sur leur consommation réelle, la croissance des consommations induite par la hausse des degrés-jours a été amplifiée par un phénomène de stockage de gasoil de chauffage. On constate d'ailleurs que la hausse des ventes de produits pétroliers au secteur résidentiel a progressé de 30% alors que pour le gaz naturel, la hausse n'a été que de 7% .

L'électricité poursuit quant à elle sa croissance. Elle représente désormais 20% de l'énergie finale consommée par les ménages et on peut s'attendre à ce que sa part augmente encore à l'avenir. Le renforcement des normes de performance énergétique amène les logements à consommer de moins en moins de combustibles de chauffage et dans le même temps, ces logements, plus performants, consomment plus d'énergie électrique pour répondre à l'évolution de la demande de confort des habitants : bureautique, ventilation double-flux, pompes à chaleur...

 

Le poids de l'énergie dans le portefeuille des Wallons


Depuis l'année 2000, la facture énergétique des ménages wallons et singulièrement celle des carburants a connu des hausses sensibles comme l'indiquent les graphiques ci-dessous.

Il faut bien constater que tous les ménages wallons ne sont pas égaux devant les factures de carburants. Si la facture moyenne est égale à 100, le quartile de revenus le plus faible n'a dépensé en 2008 que les 2/5 (41%) de cette moyenne alors que le quartile 4 en a dépensé 161%.

 

résidentiel2008-2.jpg

 

Et bien que le quartile 1 dépense moins de la moitié de la moyenne des ménages wallons pour faire rouler une (ou des) voiture(s) individuelle(s), ce poste a progressé de 32% entre 2000 et 2008.

 

On remarque que dans le même temps, en Région de Bruxelles-Capitale le quartile 1 de revenus parvenait à faire baisser sa facture de carburants de 18%.

 

Il est vrai qu'avec une densité d'habitat plus forte, l'offre de transports en commun y est plus importante et que les transferts modaux de la voiture vers les transports en commun sont accessibles à une fraction bien plus importante de la population qu'en Wallonie.

 

Ces chiffres indiquent une plus grande vulnérabilité des ménages wallons et singulièrement de ceux qui habitent en zone rurale face à une augmentation future probable des prix des énergies fossiles.

 

résidentiel2008-3.jpg

 

Mis en ligne le 11/03/2011 sur le portail de l'énergie en Wallonie.

 

Source : http://energie.wallonie.be/

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
20 octobre 2011 4 20 /10 /octobre /2011 14:30

Ath en transitionAthGeant

 

La newsletter de l'initiative citoyenne Ath en transition

 

 


  Newsletter du 21 octobre 2011

Bonjour à toutes et tous.

Vous lisez la troisième newsletter du projet Ath en Transition. Ce projet a pour objectif, à partir de la construction d'une vision positive de l'avenir, de favoriser, valoriser et/ou initier la mise en place de solutions simples, locales et conviviales qui aideront notre région à développer sa « résilience », c'est à dire sa capacité de résistance face aux chocs extérieur (climat, pic du pétrole, économie). Il est possible, au niveau local, de commencer la transition vers une société préférable à l'actuelle, plus en harmonie avec la nature et l'écosystème, plus solidaire ici et avec le reste de la planète et aussi plus heureuse... Nous pensons que le début du chemin à parcourir commence par les petits gestes quotidiens de personnes ordinaires qui, ensemble, réalisent des choses extraordinaires.

Nos activités sont ouvertes à toutes et tous. Aussi, celles et ceux qui le souhaitent sont libres de prendre part aux projets existants ou d'en initier de nouveaux.

Bonne et agréable lecture...

L'actualité du projet

1er Forum Ouvert d'Ath en transition

"Comment se chauffer dans la région d'Ath en période d'énergie rationnée et chère ?" ou "Comment se chauffer après la fin de l'ère du pétrole bon marché ?".

Cette question sera au centre de notre premier Forum Ouvert, le samedi 12 novembre. Une rencontre qui sera animée de façon conviviale et afin de libérer la créativité pour la recherche de solutions. On y réfléchira ensemble, de façon participative et ouverte, à des solutions concrètes et réalistes à mettre en oeuvre chez soi ou avec la collectivité. Vous y êtes, cordialement invités à titre personnel, ainsi qu'à venir avec quelques personnes de votre connaissance.

Projection/débat du film "Cultures en transition" en présence du réalisateur, Nils Aguilar

Le dimanche 20 novembre à 15h45

Un documentaire indépendant et positif qui témoigne de la transition agroécologique et culturelle en cours : comment se réorganiser pour préparer nos champs et nos villes aux changements climatiques, au pic du pétrole et aux crises économiques et sociales ?

Ce film présente une transition paisible où les citoyens ordinaires mettent en place des solutions face aux problèmes globaux. En France, en Angleterre et à Cuba, des alternatives telles que l'agroforesterie, la permaculture, l'agroécologie urbaine ou encore les initiatives de transition, témoignent de cette transition. Les solutions présentées dans le film excellent par leur bon sens, leur simplicité, leur faible coût, voire leur gratuité, ainsi que par leur intégrité écologique.

Vous y êtes cordialement invités à titre personnel, ainsi qu'à venir avec quelques personnes de votre connaissance.

Recherche initiatives qui favorisent la « résilience » en Pays d'Ath

Comme nous le signalions dans notre newsletter précédente, nous souhaitons faire la connaissance des initiatives déjà mises en place par les athoises et les athois (comme Katia et sa famille), chez eux, sur leur lieu de travail, dans des associations...

Si vous faites partie des celles et ceux qui ont déjà commencé à agir en faveur de la résilience et de la transition par de petits gestes quotidiens ou que vous connaissez une personne ou une association qui est passée à l'action... Nous serons très heureux de faire votre connaissance... 

Contactez nous via notre site ou au 068 751 121.

Des nouvelles de notre participation à l'agenda 21 athois

Depuis mai 2011, le projet citoyen Ath en transition est représenté dans le comité de pilotage de l'agenda 21 athois (Ath, ma ville au futur).

Nous avons donc participé activement (avec d'autres citoyens, des mandataires politiques et des membres du personnel de l'Administration Communale) aux réunions mensuelles et à la conception du plan d'action qui sera présenté ce mardi 25 octobre à partir de 19h aux citoyens.

Nous considérons que l'initiative de transition athoise est complémentaire avec l'agenda 21, et qu'il est donc utile de travailler ensemble, dans le respect des spécificités de chacun, pour le futur de la Commune d'Ath.

Agenda de la transition

Samedi 22 et dimanche 23 octobre Stages "Villes en transition" (Ciney, org. Les Amis de la Terre - Belgique)
Le samedi 12 novembre 2011, à Ath, de 13h30 à 17h30

Forum ouvert sur le thème : "Comment se chauffer dans la région d'Ath en période d'énergie rationnée et chère ?" ou "Comment se chauffer après la fin de l'ère du pétrole bon marché ?". (Salle du café "La Régence", au premier étage. Org. Ath en transition).

Le dimanche 20 novembre 2011 à 15h45 à Ath
Projection et ateliers/débats autour du film " Cultures en transition" en présence du réalisateur du film, Nils Aguilar (Au cinéma l'Ecran. Org. Ath en transition).

Agenda des associations

Samedi 22 octobre
Action "Rendez-vous sur les Sentiers" avec le Crasen
Mardi 25 octobre à 19h Forum public de présentation du plan d'action de l'agenda 21 athois (Ath, cinéma l'écran, entrée libre)
Le samedi 5 novembre Brocante aux jouets (à Ath)
Dimanche 13 novembre à 10h Projection/débat autour du Film "Solutions locales pour un désordre global" à l'Ecomusée du Pays des Collines (Lahamaide)

 

Un agenda est régulièrement mis à jour sur le site

 

A découvrir

Sur le site d'Ath en transition

Témoignage : Katia et sa famille agissent au quotidien pour vivre plus en harmonie avec les ressources de notre planète  /  "Vous êtes plutôt légumes ou pétro-légumes ?"  /  Rob Hopkins : "Agir localement pour voir loin"  /  Peter Voser (PDG de Shell) : "Il faut quatre Arabie saoudite en plus d’ici dix ans !"  /  "Agrocarburants, le rêve devenu cauchemar", un dossier d'IEW  /  La méthode du "Forum ouvert" (Open Space Technology)  /  "L’humanité vit à crédit sur les ressources de la planète"

D'autres sites

Transition Culture : le blog de Rob Hopkins (en anglais). Il regorge d'informations et d'exemples de réalisations mises en oeuvres par des initiatives de transition.

Transition Wallonie-Bruxelles : Le site du réseau naissant des initiatives de transition en Wallonie et à Bruxelles.

Permaculture Principles : Un site sur la permaculture, un système de conception basé sur une éthique et des principes qu'on peut utiliser pour concevoir, mettre en place, gérer et améliorer toutes sortes d'initiatives individuelles, familiales, et collectives en vue d'un avenir durable.

Transition-énergie : Vivre avec la fin du pétrole bon marché : Ce site est un relais informatif autant qu’une boîte à outils en face de la crise pétrolière qui s’annonce.

  logo transition network

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article