Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Accueil

  • : Ath en Transition
  • : Et si notre réponse au pic du pétrole, aux changements climatiques et aux crises économiques ressemblait plus à une fête qu'à une marche de protestation ?
  • Contact

logo-transition-network.gifAth en Transition fait partie du Transition Network, avec plus de 1100 villes et territoires dans le monde. C'est une progression extraordinaire que le mouvement citoyen et mondial de la transition connaît depuis la fin 2006.

Le mouvement se structure maintenant aussi chez nous avec le Réseau Transition Wallonie - Bruxelles.

Agenda

18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 07:30

affiche-A3-2_small.jpg

Projection du film Cultures en transition suivi d'échanges avec la salle en présence du réalisateur. 

Réservez la date du 20 novembre à 16h00 au cinéma l'écran à Ath (ouverture des portes à 15h30).

 

 

Après avoir participé à son financement citoyen, Ath en transition a le plaisir d'organiser une projection/débat du film "Voices of Transition" (Cultures en transition) en présence du réalisateur Nils Aguilar. Cet événement fait partie d'une tournée de 7 dates (voir plus bas), est organisé en lien avec le réseau naissant des initiatives de transition en Wallonie et à Bruxelles et est soutenu par les Amis de la Terre-Belgique.

 

Il sera possible de se procurer le dossier spécial de la revue Imagine "voyage au coeur de la Transition", au prix de seulement 2€.

 

Plus d'informations seront ajoutées prochainement sur ce site concernant le déroulement de cet après-midi qui s'annonce instructif et très enthousiasmant.

 

A propos du film

À Cuba, en Angleterre comme en France, des alternatives en marche telles que l'agroécologie, l'agroforesterie, la permaculture et les initiatives de transition témoignent avec force d’une transition culturelle en cours. Une transition qui serait la préfiguration d’un futur au-delà de l’insécurité alimentaire et des problèmes écologiques actuels.

 

Les solutions montrées dans « Cultures en transition » excellent par leur simplicité, leur faible coût, voire leur gratuité, ainsi que par leur intégrité écologique. À l’échelle d’un balcon-potager ou à l’échelle de l’agriculture d’un pays tout entier, elles ont vocation à favoriser les économies locales, à fortifier les liens de voisinage, ainsi qu’à encourager la diffusion libre des savoirs. Intégrées au niveau des communautés locales, ces solutions permettent d’accroître la résistance des sociétés au choc extérieur et en particulier à la triple menace de la raréfaction du pétrole, du réchauffement climatique et des crises à répétition de notre système économique.

 

La transition dont parle ce film n’a rien d’une révolution abrupte et violente, mais davantage d’une évolution, lente et paisible, où nous nous inspirons de notre propre histoire, au lieu de rompre avec elle. C’est aussi un projet, collectif et convivial, qui propose des solutions concrètes aux problèmes engendrés par l'exploitation industrielle de nos sols - dans les valeurs qu’elle véhicule, dans la temporalité différente qui la rythme, ainsi que dans sa vision plus globale des interrelations entre civilisation et nature : l’agriculture y apparaît en effet comme une véritable clef de voûte de notre culture.

 

La bande annonce de "Cultures en transition"

 

 

 

 

2011.11-projections-cultures-en-transition---pour-diffusion.jpg
Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
16 octobre 2011 7 16 /10 /octobre /2011 16:46

Voici un compte rendu des échanges qui ont suivi la projection du film "Severn, la voix de nos enfants" à Ath le 9 octobre 2011.

1.Réactions

▪ Le film est un bon parallèle entre 1992 et 2012

▪ Il fait une belle balade à travers le monde !

▪ Le public regrette de n’en avoir pas assez parlé autour de soi pour inviter ses connaissances !

▪ Il faut utiliser des moyens naturels pour éviter les pesticides en se référant aux phénomènes observés dans la nature.( ex dans le film, des canards lâchés dans les rizières.)

▪ Le rapport de Olivier Deschutter (rapporteur spécial des nations unies sur le droit à l'alimentation) arrive à des conclusions similaires à celles du film.

▪ Il y a un problème d’accès à la terre aussi bien au Nord qu’au Sud (Cf. Terre de liens).

▪ Le défi consiste notamment à sensibiliser les non convaincus pour être plus nombreux à se mettre en action.

▪ Les gens sont victimes du marketing, de la pub/ ils demandent le moins cher, le plus facilement accessible (supermarché) avec le moins possible de préparation…. Mais ces produits ont une empreinte écologique dangereuse.

▪ Il y a des expériences alternatives qui prouvent que le changement est possible : l’exemple des trois maires français dans le film , la coopérative en Amérique du Sud, ….Ca nous donne des pistes.

▪ Il y a des signes extérieurs qui montrent que ça bouge : le mise sur le marcher de véhicules hybrides, l’écologie utilisée comme argument de pub, les obligations légales de diminution d’émission de CO2, le télétravail,…. Et pourtant la pollution augmente ?!

▪ C’est un problème de civilisation qui veut de plus en plus de croissance, et la croissance est accompagnée d'augmentation des émissions de CO2, de l'épuisement des ressources et de la pollution ;

▪ Il y a déjà beaucoup d’initiatives en place : Ath en transition, gasath, Bouts de fiSEL, ressourcerie, Gracq, Nature & progrès, Climat et justice sociale, Avap, Terre de lien( en création), Sapha , la jeune chambre internationale…..

 

2.Questions

? Qu’a-t-on fait sur un plan global depuis 1992 ?

? L’agriculture bio peut elle nourrir le monde ?

? Est-ce uniquement un problème de répartition puisque l’on compte actuellement plus d’obèses sur terre que de malnutris ?

? Ne mangeons-nous pas de trop (de viande) ?

? La culture intensive a apparemment des rendement en baisse (les sols sont morts car cette agriculture détruit l'humus et la vie du sol)) ?

? Pourrons-nous garder , ou même agrandir nos forêts en évitant le gaspillage, et ainsi pouvoir diminuer le carbone dans l’atmosphère ?

? Que faisons-nous concrètement si nous sommes conscients des enjeux ?

 

 

3.Propositions

☺ Pour sensibiliser les non convaincus, serait-il possible d’organiser une nouvelle projection.. ( ? Il n’existe qu’un seul exemplaire en Belgique, qui est fort demandé ?)

☺ Proposer un mode de vie plus simple (transport en commun vélo, marche, éviter transports et emballages inutiles de boissons et nourriture..), un changement de mentalité (décroissance , chercher la vie et pas la facilité) utiliser du papier recyclé, refuser les pub, ….

☺Début 2012, la jeune chambre économique internationale organise un atelier « produits d’entretien » à Ath.

☺Organiser un covoiturage pour les déplacements vers le travail ou autre

☺Echanger nos expériences, nos initiatives afin d’élargir nos possibilités.

☺Ath en transition veut augmenter notre résilience face à la pénurie de pétrole et aux changements climatiques : prochains évènements : le 12/11 forum ouvert et le 20/11 : projection du film « Culture en transition »

☺La MCA lance une opération intitulée ATH 2030 ; il s’agit d’une campagne de réflexion sur l’avenir de notre ville : quelle vision, quel projet, quelle initiative pour un futur durable et une vie plus conviviale à Ath ?

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
10 octobre 2011 1 10 /10 /octobre /2011 07:30

Dans le cadre de la préparation de la projection/débat du film "Severn, la voix de nos enfants" et du film pour enfants "Ma petite planète chérie , Ath en transition a fait l'objet de plusieurs apparitions dans la presse régionale.

 

L'activité a été présentée avec une interview dans l'émission "Plein la vue" sur NoTele (à partir de la 9ème minute), le vendredi 30 septembre 2011, elle a également fait l'objet d'un article dans le journal la Dernière Heure - Les sports le 4 octobre 2011. 

 

L'article paru dans les pages régionales de la DH

Vous remarquerez qu'une erreur s'est glissée dans l'article. En effet, 25% des émissions de CO2 mondiales (et non de l'énérgie consommée) sont générées par l'agriculture industrielle (engrais chimiques, pesticides, mécanisation à outrance...). De plus, si on ajoute à ces émissions celles générées par le système de distribution mondialisé et centralisé vers les supermarchés (transformation, transport, frigos, emballages...), cela monte à 40% des émissions de CO2. C'est énorme et le potentiel de diminution de ces émissions de CO2 lié à la production et à la commercialisation de l'alimentation est bien réel et à notre portée.  A condition de reconnaître que l'homme occidental s'est trompé (pas seulement les agriculteurs, qui sont aussi victimes du système actuel).

 

Ceci est une nouvelle raison de favoriser le passage en douceur de l'agriculture industrielle et chimique vers une agriculture paysanne plus locale et plus respectueuse de la santé et de la nature, qui distribue ses produits localement, en circuits courts.

 

Cliquez sur l'image ci-dessous pour l'agrandir. Les liens vers l'article en ligne :

Ath doit développer sa résilience / Prendre le chemin de l'éco-responsabilité

 

Bonne lecture !! 

 

 

Article-Ath-en-transition-DH-04102011.jpg

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
12 septembre 2011 1 12 /09 /septembre /2011 22:16

Severn.jpg

"Petits et grands vers le chemin de l’éco-responsabilité" 

 

Dimanche 9 octobre, de 14h30 à 18h30.

 

 

En collaboration avec la Maison Culturelle d'Ath et le réseau des dix (*), Ath en transition organise une après-midi de projection des 2 films suivants (voir plus bas), avec aussi des animations, débats et ateliers.

 

  • 14h30 accueil des parents et des enfants
  • 15h00 début des films
  • 16h00 goûter pour les enfants, activités diverses encadrées
  • 17h00 fin du film, pause et petit bar pour les adultes
  • 17h15 échange avec la salle au sujet du film et d'actions concrètes à mettre en oeuvre Ath en transition logo1par des personnes ordinaires pour construire un avenir plus résilient et moins consommateur d'énergie.
  • 18h30 fin des activités et retour chez soi la tête pleines d'idées positives

PAF : 5 €, gratuit pour les moins de 16 ans.

Infos et et réservations : 068 75 11 21 ou en nous écrivant ici (Ath en transition)

Prévente à la billetterie du Palace : 068/26 99 99, billetterie.mca@ath.be

 

Severn, la voix de nos enfants de Jean-Paul Jaud (France, 2011, 120 mn)

Au cinéma L’Ecran, la projection du documentaire‘Severn, la voix de nos enfants’interpellera les citoyens dès 15 ans. L’histoire de Severn est étonnante. En 1992, lors du Sommet de la terre de Rio, Severn, 12 ans, interpelle les dirigeants sur la situation humanitaire et écologique de la Terre. La voix de cette enfant empreinte de sincérité et de bon sens bouleverse l’auditoire. En 2009, elle a 29 ans et attend son premier enfant et n’a rien perdu de ses engagements...


Après Nos enfants nous accuseront, Jean-Paul Jaud met en lumière des actions positives menées aux quatre coins de la planète. Le film permettra ensuite d’enclencher la réflexion et le dialogue sur ce que peuvent faire les citoyens ordinaires pour mettre en place des solutions positives face aux problèmes actuels (climat, énergie, économie, social...).

 

 

 


 

 

Ma petite planète chérie de Jacques-Rémy Girerd (France, 2010, 44 mn, dès 5 ans)

En parallèle, les plus jeunes, dès 4 ans, seront pris en charge par des animatrices et assisteront de leur côté à la projection deMa petite planète chériedans l’auditorium du château Burbant. Différentes petites histoires originales abordent la protection de l’environnement avec humour et poésie. Le film distille des messages positifs tout en invitant les jeunes à réduire leur impact écologique.

 

Les durées de ces projections étant différentes, des ateliers jeux et un coin lecture permettront aux enfants de patienter et d’attendre leurs parents tout en s’amusant grâce à la collaboration des ludothèques Pirouette de Ath et 1,2,3… Chlorophylle de Flobecq ainsi que de la bibliothèque Jean de La Fontaine de Ath.

 

 

 

On en parle...

Interactions (Lettre d'information d'Interenvironnement Wallonie)

Ath doit développer sa résilience et Prendre le chemin de l'éco-responsabilité (DH du 4 octobre 2011)

Plein la vue (émission de NoTele du 30/09/2011, à partir de la 9e minute)

Petits et grands sur le chemin de l'éco-responsabilité (site de la Maison Culturelle d'Ath)

 

(*) Le réseau des dix est un groupement d'associations locales qui organise des activités de sensibilisation en lien avec l'agriculture, le social, la mondialisation...
Les membres du réseau des dix sont : Commission Qualité de Vie de la MCA, Climat et Justice Sociale, CRDD, Entraide et fraternité, Ferme du Dorlou, FUGEA, Gasath, GRAM, Les Amis de la terre, MOC, Nature et progrès.
Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 19:20

TTAth en TransitionAthGeant

Le site du projet de Ville en Transition à Ath (Belgique). Pour passer de la dépendance du pétrole à la résilience locale.

 


  Newsletter du 7 septembre 2011

Bonjour à toutes et tous.

Vous lisez la deuxième newsletter du projet Ath en Transition. Ce projet a pour objectif de favoriser, initier et valoriser la mise en place de solutions simples, locales, conviviales et positives qui aideront notre région à développer sa « résilience », c'est à dire sa capacité de résistance face aux changements climatiques, à la raréfaction du pétrole et à l'augmentation de son prix ainsi qu'aux crises du système économique. Ces enjeux sont sociaux, climatiques, écologiques, économiques...

Nous pensons qu'il est possible, au niveau local, de commencer la transition vers une société moins consommatrice d'énergie, moins émettrice de CO2, plus en harmonie avec la nature et l'écosystème, plus solidaire ici et avec le reste de la planète et sans doute aussi plus heureuse... Nous pensons que le début du chemin à parcourir commence par les petits gestes quotidiens de personnes ordinaires.

 

L'actualité du projet

Recherche initiatives qui favorisent la « résilience » en Pays d'Ath

Nous voudrions faire la connaissance des initiatives déjà mises en place par les athoises et les athois, chez eux, sur leur lieu de travail, dans des associations...

Peut-être faites vous partie des celles et ceux qui ont déjà commencé à agir en faveur de la résilience et de la transition par de petits gestes quotidiens ? Peut-être connaissez-vous une personne ou une association qui est passée à l'action ? Nous serons très heureux de faire votre connaissance... 

Contactez nous via notre site ou au 0479 67 03 41.

Participation à l'agenda 21 athois Depuis mai 2011, le projet Ath en transition est représenté par un de ses membres (et un suppléant) dans le comité de pilotage de l'agenda 21 athois (Ath, ma ville au futur). Nous avons donc participé activement aux réunions mensuelles et à la conception du futur plan d'action. Nous considérons que l'initiative de transition athoise est complémentaire avec l'agenda 21, et qu'il est donc utile de travailler ensemble pour le futur de la Commune d'Ath.
Organisation d'un Forum Ouvert à Ath Suite à l'assemblée des transitionneurs athois de juin 2011, un forum ouvert sera organisé prochainement à Ath, il sera ouvert à toute personne intéressée par la participation à un projet qui permettra à notre ville de diminuer sa dépendance aux énergies fossiles et d'agir positivement pour le climat et l'économie locale.
Deux dimanches après-midi avec projection/débat à partir de films au cinéma l'écran + activités pour enfants

Notez dans vos agenda que

  • le dimanche 9 octobre, les films "Severn, la voix de nos enfants" et "Ma petite planète chérie" (en collaboration avec la MCA) ;
  • et 20 novembre, "Cultures en transition" (en présence du réalisateur) ;
seront projetés à Ath et suivi d'un débat ouvert avec le public. Des activités seront prévues pour les enfants.

Agenda de la transition

Du 9 au 21 septembre Formation au Design en Permaculture à Hannut (Cense équi'voc asbl)
Jeudi 29 septembre Conférence de Rob Hopkins, initiateur des initiatives de transition (à Bruxelles, plus d'infos prochainement sur notre site)
Dimanche 9 octobre 2011 à Ath
Projection et ateliers/débats autour du film "Severn, la voix de nos enfants" à Ath. Un film et des activités seront également prévus pour les enfants. Une collaboration entre la MCA et Ath en transition.
Samedi 22 et dimanche 23 octobre Stages "Villes en transition" (Ciney, org. Les Amis de la Terre - Belgique)
Dimanche 20 novembre 2011 à Ath
Projection et ateliers/débats autour du film "Cultures en transition" en présence du réalisateur du film, Nils Aguilar (org. Ath en transition).

Agenda des associations

Mardi 13 septembre Soirée d'info sur les Habitats groupés (Ath)
Dimanche 18 septembre Visite guidée d'une habitation moderne à basse énergie à Houtaing (org : N&P)
Dimanche 18 septembre Journée portes ouvertes du CRASEN et 40e anniversaire de l'association (au Bassin Ninie, à Ath)
Jeudi 22 septembre Commission citoyenne de l'agenda 21 athois

 

Un agenda plus complet est disponible sur le site

 

A découvrir

L'Écologithèque : un site de chroniques de livres, films documentaires, revues... à caractère environnemental, écologique mais aussi social.

Transition-énergie : Vivre avec la fin du pétrole bon marché : Ce site est un relais informatif autant qu’une boîte à outils en face de la crise pétrolière qui s’annonce.

 

  logo transition network

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
2 septembre 2011 5 02 /09 /septembre /2011 07:00

projet-affiche-compostage-collectif.jpg

 

Le projet Ath en transition a pour objectif de favoriser, d'initier et de valoriser la mise en place de solutions simples, locales, conviviales et positives qui aideront notre région à développer sa « résilience », c'est à dire sa capacité de résistance face aux changements climatiques, à la raréfaction du pétrole et à l'augmentation de son prix ainsi qu'aux crises du système économique. Ces enjeux sont sociaux, climatiques, écologiques, économiques...

 

Nous pensons qu'il est possible, au niveau local, de commencer la transition vers une société moins consommatrice d'énergie, moins émettrice de CO2, plus en harmonie avec la nature et l'écosystème, plus solidaire ici et avec le reste de la planète et sans doute aussi plus heureuse...

 

Pour y arriver, nous voudrions faire la connaissance des initiatives déjà mises en place par les athoises et les athois, chez eux, sur leur lieu de travail, dans des associations... Nous pensons que le début du chemin à parcourir commence par les petits gestes quotidiens de personnes ordinaires.

 

 

Depuis décembre 2011, cet inventaire est réalisé en collaboration avec le projet "Défricheurs du durables" du programme "Ath 2030" de la MCA.

 

Quelques exemples

un potager ou un compost à la maison, l'isolation de la maison, des déplacements quotidiens en vélo ou à pieds, des économies d'énergie par des gestes quotidiens, un système de covoiturage ou de voiture partagée, des repas avec moins de viande, un système de récupération et de valorisation de l'eau de pluie, un jardin mellifère, des ruchers, des cours de jardinage biologique ou en permaculture, des gestes de solidarité de quartier, un potager ou un compost à l'école, une cantine avec des produits locaux, un groupement d'achats de produits locaux, un système d'échanges de services, un groupe de réflexion pour diminuer son empreinte écologique, un atelier de couture ou de réparation de vêtements, un atelier de réparation de vélos ou d'autres objets, de l'agriculture paysanne locale en circuits courts...

 

Peut-être faites vous partie des celles et ceux qui ont déjà commencé à agir en faveur de la résilience et de la transition par de petits gestes quotidiens ? Peut-être connaissez-vous une personne ou une association qui est passée à l'action ? Nous serons très heureux de faire votre connaissance...

 

Contactez nous via notre site au 068 75 11 21.

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
4 juillet 2011 1 04 /07 /juillet /2011 07:39

essai 3 logo temporaire Ath en Transition En juillet 2010, les premiers contacts se nouaient entre quelques athois autour de l'idée de démarrer une initiative de transition dans notre ville et dans ses villages.

 

Avant cela, le suivi d'un stage des Amis de la Terre sur les villes en transition en juin 2010 avait permis à l'un d'entre nous (Josué) d'approfondir sa connaissance de ces initiatives, découvertes sur internet, à partir du site du projet de Grez en transition et du festival de permaculture 2010.

 

C'est en septembre 2010 que nous avons eu notre première réunion du comité de pilotage temporaire (*). Neuf athoises et athois (Arnaud, Jessica, Josué, Olivier, Paule, Pierre, Philippe, Szilvia et Xavier) ainsi qu'un membre de la régionale du Hainaut des Amis de la Terre (Florent) ont fait connaissance et ont commencé à découvrir ce qu'était une initiative de transition ainsi que les enjeux à la base de leur création.

 

Les thèmes abordés allaient du pic du pétrole à la nécessaire relocalisation d'une série d'activités afin de diminuer les nuisances et émissions de CO2 liées au transport, en passant par les économies d'énergie, la nécessité de démarrer des actions locales (face à la lenteur coupable de la prise en compte des enjeux au niveau régional, national, international). Nous avons aussi parlé des effets pervers de la publicité, du crédit trop facile et de la société de (sur)consommation, de la diminution inquiétante de la biodiversité, des monnaies alternatives, de la permaculture, de la mobilité douce, de la réhabilitation des sentiers, du redéveloppement de solidarités locales, de la nécessité de commencer les efforts par soi-même, des rapports possibles avec l'agenda 21 athois, des méthodes pédagogiques alternatives (Steiner ou autre)...

Deux d'entre nous, Olivier et Philippe, ont également partagé avec nous leur vécu d'une réunion sur la transition organisée dans le cadre du festival de permaculture à Grez Doiceau en août 2010.

 

Malgré le côté sérieux et urgent des enjeux, nous avons travaillé dans la bonne humeur et la convivialité. En effet, le fait AeT-mise-au-vert-PICT0001.jpgde s'engager collectivement dans un projet de ce type permet de mieux vivre la prise de conscience des changements qui nous attendent, et d'agir pour que ces changements puissent aboutir à une situation plus désirable que le présent. Nous avons la chance de pouvoir faire preuve de créativité pour inventer notre mode de vie futur, par nous même.

 

Nous avons terminé notre première réunion en partageant nos idées pour la suite du travail à effectuer et la manière d'y arriver. Nous avons décidé de commencer par nous revoir afin d'approfondir notre compréhension et notre connaissance des enjeux que sont le pic du pétrole, les changements climatiques et les crises économiques et sociales à répétition.

 

Mais ceci sera l'objet d'un prochain article...

 

JD

 

 

(*) Le comité de pilotage temporaire : Il s'agit d'un groupe composé d'initiateur(s) et fondateurs d'une initiative de transition. Son rôle est de préparer le lancement de l'initiative. Il doit d'abord de s'informer et de se former au sujet des enjeux et de méthodes afin de pouvoir sensibiliser et mobiliser plus largement les citoyens de tous milieux. Son rôle est aussi de valoriser les initiatives et organisations existantes qui agissent pour développer la résilience, démarrer des groupes de travail thématiques qui mettront en place des projets concrets pour développer la capacité de notre ville et de ses villages à diminuer nos émissions de CO2 et à s'adapter positivement aux crises (énergétique, climatique, économique, sociale...).

Repost 0
Published by Ath en Transition - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article
5 décembre 2010 7 05 /12 /décembre /2010 17:32
TTDepuis septembre 2010, une dizaine de citoyens athois se réunissent afin de préparer la mise en route d'un projet de "Ville en Transition" à Ath...
Pour le moment, nous en sommes à une phase de préparation de l'action. Dans le courant de l'année 2011, nous commencerons à faire connaître notre projet afin de mobiliser des citoyens dans toutes les couches de la population...

Mais de quoi s'agit-il exactement ? 

Le mouvement de Transition est né en Grande-Bretagne en septembre 2006 dans la petite ville de Totnes. L'enseignant en permaculture Rob Hopkins  avait créé le modèle de Transition avec ses étudiants dans la ville de Kinsale en Irlande un an auparavant.

 

Il y a aujourd'hui plus de 300 initiatives de Transition officielles dans une trentaine de pays réunies dans le réseau de Transition (Transition Network).

 

Si le réseau est actuellement surtout développé dans le monde anglosaxon (UK, USA, New Zealand, Australia...), des initiatives s'organisent de plus en plus partout dans le monde. On en retrouve donc dans des communautés francophones en Europe et en Amérique du Nord. Vous pourrez découvrir certaines d'entre elles sur le site francophone des initiatives de Transition (www.villesentransition.net) . Elles adhèrent aux objectifs centraux du mouvement de Transition. 

 

Il est intéressant de savoir également que de nombreuses initiatives de Transition se développent également de par le monde, sans pour autant être recensées parmi les initiatives officielles pour le moment (plus de 300 initiatives en création sont recensées en décembre 2010).

 

Objectifs des villes en transition

Il s'agit d'inciter les citoyens d'un territoire (village, commune, ville ou quartier d'une ville) à prendre conscience du pic pétrolier, en lien avec le changement climatique et la crise économique et financière. Des profondes conséquences de ces trois enjeux entremêlés, et de l'urgence de s'y préparer avec une vision positive en mettant en place des solutions visant à :

 

  •  réduire ses émissions de CO2 et sa consommation d'énergie d'origine fossile selon le Plan d'action de descente énergétique créé par la collectivité et fondé sur une vision positive de son avenir ;
  •  retrouver un bon degré de résilience (voir définition dans le lexique en fin de message) par la relocalisation de ce qui peut l'être et par l'intensification des liens entre habitants et acteurs économiques locaux ;
  • acquérir les qualifications qui deviendront nécessaires.

 

Dès lors, chaque collectivité locale trouvera par elle-même les solutions qui lui conviennent en fonction de ses ressources et de ses enjeux. Il n'y a pas de réponse toute faite. Le modèle de Transition offre un cadre de travail cohérent mais non coercitif.

 

Une initiative de Transition est une sorte de «toit» commun qui reconnaît les réalisations portées par d'autres (GAS, SEL, Agenda 21, quartier durable, slow movement, entreprises etc.) et soutien les projets qui correspondent aux objectifs.

 

Pourquoi agir localement ? 

  • parce que l'économie devra inévitablement se relocaliser en grande partie ; 
  • parce que c'est le niveau auquel les citoyens peuvent inventer des solutions bien adaptées à leur réalité et passer à l'action; 
  • parce que c'est souvent près de nous que se trouvent les gens, les ressources et les solidarités pour agir.

 

  manuel de transition

Le Manuel de transition

 

La démarche des initiatives de Transition est résumée dans le Manuel des Initiatives de Transition :

 

 

Rob HOPKINS (2010), Manuel de transition , De la dépendance au pétrole à la résilience locale, Les eacute;ditions Ecosociété

 

 

  Cette démarche consiste à aider les citoyens à définir ensemble leur avenir et les solutions qu'ils souhaitent mettre en place (parallèlement aux mesures qui pourront être prises au niveau national ou international). La première étape consiste à établir une vision commune qui dédramatise la mutation à venir et fournit la motivation nécessaire pour s'engager dans un profond processus de changement.

 

 

 

 

 

Lexique

 

Le mot résilience désigne une Aptitude à s’adapter, à réussir à vivre et à se développer positivement en dépit de circonstances défavorables et de stress. Il est utilisé dans plusieurs contextes :

 

  • En écologie, la résilience est la capacité d'un écosystème ou d'une espèce à récupérer un fonctionnement et/ou un développement normal après avoir subi un traumatisme ; 
  • en psychologie, la résilience est un phénomène psychologique consistant à prendre acte de son traumatisme pour ne plus vivre dans la dépression ; 
  • en économie, la résilience est la capacité à revenir sur la trajectoire de croissance après avoir encaissé un choc ; 
  • en physique, la résilience est la résistance d'un matériau à un choc ; 
  • en informatique, la résilience est la capacité d'un système ou d'une architecture réseau à continuer de fonctionner en cas de panne ; 
  • dans le domaine de la gouvernance, de la gestion du risque et du social, la résilience communautaire associe les approches précédentes en s'intéressant au groupe et au collectif plus qu'à l'individu isolé ; 
  • dans l’armement et l’aérospatial, la résilience dénote le niveau de capacité d’un système embarqué à tolérance de panne, de pouvoir continuer de fonctionner en mode dégradé tout en évoluant dans un milieu hostile.

 

Pour en savoir plus sur la Transition


Repost 0
Published by athentransition.over-blog.org - dans Les projets d'Ath en transition
commenter cet article